Le bêta-testeur
07:28 3 novembre 2020 | mise à jour le: 13 novembre 2020 à 16:35 temps de lecture: 3 minutes

Red Barrels s’offre une bière aux saveurs d’Outlast

Red Barrels s’offre une bière aux saveurs d’Outlast

À l’occasion du dévoilement des premières images de The Outlast Trials, le studio québécois Red Barrels et le brasseur Le Trou du diable s’associent pour lancer la bière Adeptus Tenebris.

«Je suis un adepte de films et de jeux vidéo d’horreur, explique Isaac Tremblay, fondateur du Trou du diable. Par conséquent, une telle collaboration allait de soi.»

«Reposant justement sur la collaboration des autres joueurs dans The Outlast Trials, explique de son côté Philippe Morin, président de Red Barrels. Donc un partenariat entre nos deux organisations était dans l’ordre des choses, étant moi-même un fervent adepte de bonnes bières! C’est un mariage naturel qui, au départ, était un fantasme personnel.»

La bière

Le tout nouveau stout impérial vieilli en fût de bourbon, puis en fût de Sauternes et de Banyuls, présente un nez de pain rôti et de cacao. L’Adeptus Tenebris possède un goût de cerises noires chocolatées légèrement acidulé, résultant ainsi d’une bière à 11% d’alcool ténébreuse, quelque peu menaçante, mais désaltérante en envoûtante.

Offerte pour un temps limité, elle est arrivée juste à temps pour Halloween dans les points de vente spécialisés.

Le jeu

The Outlast Trials est le nouveau titre de la franchise, laquelle propose depuis sa création en 2013 une authentique expérience de survie en contexte d’horreur. Dans ce nouvel opus, les joueurs se retrouveront à l’époque de la Guerre froide, alors que des cobayes humains sont involontairement recrutés par la firme Murkoff pour tester des méthodes avancées de lavage de cerveau et de manipulation mentale.

Dans un monde de méfiance, de peur et de violence, le code moral des joueurs sera mis à l’épreuve, leur endurance sera testée et leur raison sera annihilée. Le tout au nom du progrès, de la science et du profit… Il leur faudra travailler en groupe afin de survivre.

Le trou du diable

Créé en 2005, Le Trou du diable – Broue Pub et Restaurant promeut les plaisirs de la table et de la bière. En 2013, s’est ajouté Le Trou du diable – Microbrasserie, Boutique et Salon, qui embouteille à grande échelle, propose ses produits et ceux d’artisans locaux en boutique et propulse une offre culturelle renouvelée et innovante.

L’usine de production a ensuite joint Six Pints de la grande famille Molson Coors en 2017. Il compte plus d’une centaine d’employés à Shawinigan ainsi qu’un des plus gros chais de barriques de chêne pour le vieillissement de la bière au pays. Ses bières, qui ont remporté plus de 170 distinctions, sont distribuées dans au-delà de 1500 points de vente au Québec et se sont retrouvées sur les tables de toutes les provinces, de la France, la Norvège, l’Italie, la Chine, l’Allemagne, l’Australie, des États-Unis et du Brésil.


Articles similaires