Actualités

O’Toole annulerait l’entente de 6 G$ pour les garderies

Le chef du Parti conservateur du Canada, Erin O'Toole, tient un point de presse après le débat télévisé de TVA-LCN. Photo: Josie Desmarais/Métro

À moins d’une heure du dernier débat des chefs en français, le Parti conservateur dévoile le plan chiffré de sa plateforme électorale. Celle-ci confirme l’augmentation des transferts en santé, mais l’annulation du plan de 30 G$ pour des places en garderies abordables au Canada, y compris l’entente de 6 G$ transférés sans conditions au Québec.

Le premier «Face-à-face» des chefs, jeudi dernier, avait laissé quelques incertitudes du côté du chef conservateur, Erin O’Toole, notamment sur cette entente de 6 G$.

L’entente survenue entre le gouvernement libéral et les provinces créerait des places en garderies à 10 $ partout au pays, mais la somme prévue pour le Québec serait transféré directement à la province, étant donné l’existence du réseau de centres de la petite enfance (CPE). Le Parti conservateur, si élu, ferait une croix sur cette entente à partir de 2022-2023. Ainsi, seule la première année devrait être payée au Québec, soit environ 600 millions de dollars.

Le plan conservateur comprend plutôt un crédit d’impôt de 75% sur les frais de garde d’enfants, pour un total d’un peu plus de 2,6 G$ sur cinq ans pour l’ensemble du pays.

Désormais, les deux principaux partis, le Parti libéral et le Parti conservateur, ont présenté des plans chiffrés.

Articles récents du même sujet