Montréal
09:59 17 juin 2020 | mise à jour le: 17 juin 2020 à 09:59

Racisme systémique: Cathy Wong appelée en renfort au comité exécutif

Racisme systémique: Cathy Wong appelée en renfort au comité exécutif
Photo: Archives MétroDepuis novembre 2017, Cathy Wong occupe le poste de présidente du comité exécutif.

Après avoir présidé le conseil municipal pendant deux ans et demi, Cathy Wong fait son entrée au comité exécutif avec comme mandat d’assurer le suivi de la mise en application des recommandations d’un rapport accablant sur le racisme systémique à la Ville de Montréal.

La conseillère du district de Peter-McGill portera plusieurs responsabilités. Officiellement, son nouveau titre est maintenant celui de responsable de la diversité, de l’inclusion en emploi, de la langue française et de la lutte au racisme et à la discrimination.

«C’est vraiment tout un honneur et surtout une énorme responsabilité», a réagi Mme Wong, qui a pris part pour la première fois mercredi matin à la séance du comité exécutif.

Rapport accablant

L’administration municipale a décidé de créer ce nouveau poste au comité exécutif en réponse à un rapport accablant de l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) publié lundi. Celui-ci émet 38 recommandations à la Ville afin de l’aider à lutter contre la présence de racisme systémique dans ses institutions, notamment au sein de sa police. La création de ce poste au comité exécutif comptait d’ailleurs parmi ces recommandations.

Dans le cadre de son mandat, Mme Wong devra assurer le suivi des autres mesures réclamées par l’OCPM pour lutter contre ce phénomène, notamment en facilitant l’accès à des postes de cadres à la Ville aux membres des minorités visibles et ethniques. La jeune élue sera aussi responsable du Bureau d’intégration des nouveaux arrivants à Montréal (BINAM) et du dossier de la langue française, entre autres.

«Les enjeux qui ont été soulevés par l’OCPM sont vraiment alarmants, donc je compte travailler sans relâche avec les autres membres du comité exécutif pour Montréal devienne une ville exemplaire en matière de diversité et d’inclusion», a assuré la principale intéressée en vidéoconférence.

En novembre 2017, Cathy Wong avait fait les manchettes en devenant la première femme à occuper le poste de présidente du conseil municipal. D’abord sous la bannière de l’Équipe Denis Coderre, devenue depuis Ensemble Montréal, l’élue a migré l’an dernier au sein du parti au pouvoir, Projet Montréal.

«Dans la foulée du meurtre de [George] Floyd aux États-Unis et des manifestations qui ont eu lieu jusqu’ici, le moment était bien choisi pour parler de cet enjeu.» -Valérie Plante, mairesse de Montréal

Présidence à pourvoir

En acceptant ce poste, Mme Wong se déleste de celui de présidente du conseil municipal, qu’elle occupait encore hier soir. Contactée par Métro, la Ville a indiqué ne pas avoir encore déterminera quel élu occupera ce siège à l’avenir.

Puisque le nouveau poste de Mme Wong inclut la responsabilité de la diversité montréalaise, la conseillère de Côte-des-Neiges Magda Popeanu perd ce chapeau. Elle continuera toutefois de siéger au comité exécutif à titre de vice-présidente de celui-ci.

Lundi, en réaction au rapport de l’OCPM, la mairesse Valérie Plante a reconnu la présence de racisme systémique au sein des institutions de la Ville. Le Service de police de la Ville de Montréal lui a ensuite emboîté le pas par voie de communiqué, tard en soirée.

Articles similaires