Montréal

Montréal ouverte à la discussion

Le Plan de transport a déjà la faveur des Montréalais, selon le respon­sable des transports de la métropole, André Laval­lée. Malgré tout, il compte l’ex­pliquer en long et en large aux Montréalais cet automne.

«J’ai l’intention de faire une tournée des grands quartiers de Montréal, affirme-t-il. Et je n’ex­clus pas d’en faire à La­val et à Longueuil pour discu­ter avec les gens parce que le transport, ce n’est pas jus­te Montréal.»

M. Lavallée veut d’ailleurs tra­vailler avec les maires des banlieues de Montréal afin que son plan de transport de 8G $ com­porte une vision régionale. Un des défis de taille qui l’attend sera sans doute de con­­­vaincre ces maires d’approu­­ver son projet de péage ré­­gional. Partout dans la ré­gion métropolitaine, il pro­po­se d’installer des pos­tes de péa­ge, gérés électroni­que­ment, qui permettraient d’amas­ser des re­cet­tes allant de 425 M$ à 450 M$. Un passage équivaudrait à un billet d’autobus, soit 2,75 $.

Discussions en vue

«Il y a eu certaines réactions spectaculaires, constate M. La­vallée. On veut un péage ré­gional et on veut en discu­ter avec nos partenaires. Si quel­qu’un est capable d’amener les mêmes montants d’ar­gent dont Montréal, Laval, Longueuil ont besoin pour développer le transport en commun, on est ouvert.»

«Il y a beaucoup plus d’ouverture dans les discussions que dans les déclarations publiques, ajoute le responsable des transports. Les gens sont conscients des besoins. Et, le péage, c’est une partie de la solution.»

Articles récents du même sujet