National
15:46 11 août 2017 | mise à jour le: 11 août 2017 à 16:28 Temps de lecture: 2 minutes

La prison pour deux membres d’une secte polygame

La prison pour deux membres d’une secte polygame
Photo: THE CANADIAN PRESSGail Blackmore, 60, leaves court during a lunch break in her sentencing hearing in Cranbrook, B.C., on June 30, 2017. A former husband and wife from the polygamous community of Bountiful, B.C., are going to jail for taking a 13-year-old girl into the United States to marry the now-imprisoned leader of their sect. A B.C. Supreme Court judge has sentenced Brandon Blackmore to a year in jail, while his ex-wife, Gail Blackmore, has been handed a term of seven months. THE CANADIAN PRESS/Jeff McIntosh

CRANBROOK, C.-B. — Des ex-époux de la communauté polygame de Bountiful, en Colombie-Britannique, ont été condamnés à la prison pour avoir emmené une fille de 13 ans aux États-Unis pour qu’elle épouse le chef de leur secte qui est maintenant derrière les barreaux.

Un juge de la Cour suprême de la Colombie-Britannique a condamné Brandon Blackmore à purger une peine d’un an d’emprisonnement, alors que son ex-épouse, Gail Blackmore, a écopé de sept mois de prison.

Tous deux ont aussi été condamnés à un an et demi de probation.

Le duo a été reconnu coupable en février d’avoir emmené un enfant de moins de 16 ans hors du Canada à des fins sexuelles.

Selon le juge Paul Pearlman, une peine d’emprisonnement «est justifiée dans ce cas».

Il a été prouvé durant le procès que la fille a été emmenée aux États-Unis en 2004 pour épouser Warren Jeffs, le prophète de l’Église fondamentaliste de Jésus-Christ des saints des derniers jours, qui purge une peine d’emprisonnement à perpétuité pour avoir agressé deux de ses femmes mineures.

Le juge Pearlman a déclaré qu’il était important d’«envoyer un message clair à d’autres, y compris les membres de la communauté de l’Église fondamentaliste» en ordonnant une peine d’emprisonnement.

Paul Pearlman a également indiqué que «le degré de culpabilité de Brandon Blackmore est élevé». Il a souligné que l’homme n’a exprimé aucuns remords pour avoir emmené la jeune fille aux États-Unis afin qu’elle épouse un homme âgé de 49 ans à l’époque.

Le juge a affirmé que Gail Blackmore avait consenti à déplacer de la fillette aux fins de ce mariage.

Le procureur spécial Peter Wilson a plaidé lors d’une audience de détermination de la peine le mois dernier que Brandon Blackmore, âgé de 71 ans, devrait purger une peine de prison de 12 à 18 mois, alors que Gail Blackmore, 60 ans, devrait écoper de six à douze mois.

Me Wilson a déclaré que Brandon Blackmore est plus coupable que son ex-femme, mais que les deux étaient présents au mariage de la fille et savaient ce qui se passerait.

Articles similaires