National

Opération Reassurance: départ du St. John’s

A sailor waves to family and friends as he stands near Harpoon missile tubes on HMCS St. John's, heading to the Mediterranean Sea for a deployment with NATO forces, in Halifax on Tuesday, Jan.16, 2018. The vessel is participating in Operation Reassurance, an ongoing exercise aimed at promoting security and stability in central and eastern Europe. THE CANADIAN PRESS/Andrew Vaughan Photo: THE CANADIAN PRESS
Rédaction - La Presse Canadienne

HALIFAX — La frégate canadienne NCSM St. John’s quitte le port d’Halifax pour la mer Méditerranée, mardi matin, afin de participer aux mesures d’assurance et de dissuasion appliquées par l’Organisation du traité de l’Atlantique-Nord (OTAN) en Europe centrale et en Europe de l’Est.

C’est la deuxième fois en environ un an que ce navire de la Marine royale canadienne est déployé dans le cadre de l’opération de l’OTAN baptisée Reassurance. Sa mission devrait durer environ six mois.

Lors de son précédent déploiement dans le cadre de l’opération Reassurance, le NCSM St. John’s a parcouru 37 200 miles nautiques et s’est arrêté dans 16 ports dans dix pays.

L’automne dernier, la frégate canadienne s’est rendue dans les Antilles afin d’aider les sinistrés de l’ouragan Irma.

Le NCSM St. John’s, qui est assigné à la Force maritime Atlantique, navigue depuis juin 1996. Son équipage, de 185 personnes en temps de paix et de 225 personnes en temps de guerre, dispose d’un hélicoptère Sea King, de deux canons, de six mitrailleuses, d’une vingtaine de missiles et de quatre tubes lance-torpilles.

Articles récents du même sujet