National

Violence: 200 policiers de plus la nuit à Toronto

Violence: 200 policiers de plus la nuit à Toronto
Photo by: Chris Young / La Presse canadienneMayor John Tory stands in front of the media in Toronto on Tuesday April 18, 2017. The mayor of Canada's most populous city says Toronto can no longer accommodate new waves of refugees and asylum seekers in its shelter system without help from the federal and provincial governments. THE CANADIAN PRESS/Chris Young

TORONTO — Deux cents policiers supplémentaires seront déployés dans les rues de Toronto pendant la nuit au cours de l’été pour tenter de freiner la vague de violence par armes à feu.

Le chef du Service de police de Toronto, Mark Saunders, et le maire John Tory ont dévoilé leur plan, jeudi matin, visant à contrer la hausse de la violence observée dans la ville.

Ces annonces surviennent dans le contexte d’une récente série de fusillades, notamment dans plusieurs secteurs achalandés de la ville.

M. Saunders a indiqué que les agents supplémentaires seraient en fonction de 19h à 3h et qu’ils seraient envoyés dans des secteurs où leur présence est nécessaire, ajoutant qu’aucun quartier ne serait submergé par la présence policière.

«Il s’agit d’avoir une approche bien ciblée et stratégique dans notre déploiement. Il ne s’agit pas d’accabler des communautés. Cela ne sera jamais notre intention», a fait valoir le chef du service de police.

En date de dimanche, il y avait eu 212 fusillades ayant fait 26 morts dans la ville depuis le début de l’année, selon la police. À pareille date l’an dernier, la police de Toronto avait compté 188 fusillades ayant causé la mort de 17 personnes.

Le corps de police sait qui sont les acteurs majeurs en ce qui a trait aux gangs, et les agents travailleront avec les communautés dans des efforts «dirigés par le renseignement» pour combattre la criminalité armée, a affirmé M. Saunders.

Une stratégie différente

Le chef de police a aussi souligné que l’approche serait différente de ce qui a été fait par le passé.

«La différence aujourd’hui, c’est qu’il ne s’agit pas uniquement du maintien de l’ordre, mais aussi de la prévention et de la réhabilitation. Vous ne faites pas le travail policier dans un seul canevas en disant ce que la ville entière doit faire», a illustré M. Saunders.

Ce renforcement des effectifs devrait coûter jusqu’à 3 millions $, une facture qui sera assumée par le gouvernement provincial, selon M. Saunders. Les policiers supplémentaires seront déployés pour une période initiale de huit semaines, et la police réévaluera les besoins par la suite.

Le maire de Toronto a souligné que moins de policiers seraient affectés à la gestion de la circulation automobile dans le cadre de ce plan d’action temporaire.

Au total, 15 millions $ — un assemblage de fonds provenant des trois ordres de gouvernement — ont été prévus pour renverser la tendance actuelle, a affirmé M. Tory, soulignant que certaines des sommes iraient à des programmes communautaires visant à empêcher le recrutement de jeunes dans des gangs criminels.

Le maire a affirmé que le premier ministre Justin Trudeau et le ministre fédéral de la Sécurité publique, Ralph Goodale, l’avaient assuré que du financement fédéral était disponible pour ces programmes.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *