Les choix de la rédac
16:03 7 août 2020 | mise à jour le: 7 août 2020 à 16:16 temps de lecture: 2 minutes

Allégations d’inconduite: le président de Juripop quitte ses fonctions

Allégations d’inconduite: le président de Juripop quitte ses fonctions
Photo: Mario Beauregard/MétroMarc-Antoine Cloutier, fondateur et président du regroupement des cliniques juridiques Juripop.

Le président et fondateur de Juripop, Marc-Antoine Cloutier, a annoncé vendredi qu’il quitte ses fonctions au sein de la clinique juridique à la suite d’allégations d’inconduite à son égard.

L’avocat, qui a fondé la clinique juridique en 2009, en a fait l’annonce vendredi dans une déclaration envoyée à divers médias, dont Métro.

« Il y a quelques jours, j’ai été informé d’une allégation d’inconduite me concernant  […] Depuis, mes proches et moi sommes évidemment passés par un infernal maelstrom d’émotions», écrit-il. Il assure d’ailleurs n’avoir fait l’objet d’aucune plainte formelle à cet égard.

La femme à l’origine de ces allégations aurait envoyé un message texte à une avocate de Juripop dans lequel elle allègue «une conduite reprochable à mon endroit, à savoir que j’aurais été insistant à l’endroit d’une amie, que cette personne aurait refusé avant que je respecte sa volonté et m’endorme», indique M. Cloutier dans sa lettre de démission, partagée par TVA Nouvelles vendredi.

«Je nie tout geste inapproprié. Je n’ai rien à me reprocher et j’affirme avoir respecté le principe et la pratique du consentement et je continuerai de défendre ces valeurs qui me sont chères», ajoute M. Cloutier dans sa déclaration.

Réputation

En quittant la présidence de Juripop, M. Cloutier, qui dirige par ailleurs le cabinet d’avocats Trivium, espère ainsi éviter de nuire à la réputation de la clinique juridique. Celle-ci s’est d’ailleurs grandement impliquée dans le mouvement #metoo dans les dernières années en offrant son aide aux victimes présumées d’harcèlement sexuel. Cela a aussi été le cas dans les dernières semaines alors qu’une nouvelle vague de dénonciations a commencé à déferler sur les réseaux sociaux.

«J’espère de tout cœur que Juripop pourra continuer de protéger les victimes d’abus et de gestes criminels», indique l’avocat, qui quitte donc la présidence de l’organisme afin de «protéger la réputation» de celui-ci.

L’avocat indique dans sa déclaration qu’il ne fera «pas d’autres commentaires» pour l’instant sur ce dossier.

Articles similaires