Politique
17:11 10 juin 2021 | mise à jour le: 10 juin 2021 à 18:15 temps de lecture: 4 minutes

Faubourgs: huit axes pour redévelopper le secteur entre le Village et Molson

Faubourgs: huit axes pour redévelopper le secteur entre le Village et Molson
Photo: Josie Desmarais/Journal MétroLa mairesse de Montréal, Valérie Plante, accompagnée des conseillers Sophie Mauzerolle et Robert Beaudry, dévoile la version finale du PPU des Faubourgs de Ville-Marie.

La mairesse de Montréal a dévoilé, mercredi, la version finale du projet pour redévelopper les Faubourgs de Ville-Marie, qui comprennent tout le secteur entre le Village et l’usine de Molson. Un projet de développement attendu pour qui reliera l’est du centre-ville au Vieux-Port.

L’objectif du projet est de transformer le secteur des Faubourgs et d’y créer des «milieux de vie à échelle humaine, inclusifs et durables» près du fleuve, sur un espace de 53 hectares.

«On veut créer un milieu de vie intéressant avec de logements abordables, des commerces de proximité, des écoles, des garderies et des lieux de rassemblement pour les résidents»

– Valérie Plante, Mairesse de Montréal

En pratique, cela passera par le réaménagements des terrains aux abords du pont Jacques Cartier (sur les sites Molson Coors, de la maison de Radio Canada et des Portes Sainte-Marie), par la conversion de l’entrée de l’autoroute Ville-Marie en boulevard urbain et par la création d’une promenade le long du fleuve.

Le plan particulier d’urbanisme des Faubourgs en 8 réalisations principales:

  • Prolonger des rues existantes pour relier le quartier du fleuve et du centre ville
  • Aménager de nouveaux équipements collectifs (installations sportives et communautaires et des écoles)
  • Développer un parc de 1,2 hectare face au fleuve
  • Aménager une promenade linéaire le long du fleuve sous le pont Jacques-Cartier
  • Convertir l’entrée de l’autoroute Ville-Marie en un boulevard urbain
  • Agrandir le parc du Pied-du-Courant et le rendre plus accessible
  • Relier l’entrée du pont Jacques Cartier et le parc des Faubourgs
  • Dynamiser la rue sainte-catherine et le village (par une pietonisation accrue et le contrôle de la circulation sur la rue Ontario)

Mme Plante qualifie le plan particulier d’urbanisme (PPU) de «concret et de cohérent», celui-ci s’inscrit dans la continuité de deux consultations publiques qui ont débuté entre 2019 et 2020.

Éviter l’embourgeoisement du secteur

Le projet veut maintenir la mixité de population avec un parc de logements inclusifs et diversifiés et l’administration entend «tirer des leçons des projets de développement urbain dans Griffintown». Il prévoit la construction de 7500 logements (dont 1500 logements sociaux, 1200 logements abordables et 500 logements familiaux), des logements «adaptés aux besoins et au portefeuille des montréalais,» insiste Valérie Plante. Le manque de logements sociaux dans les Faubourgs avait été pointé du doigt par la consultation publique de l’OCPM.

Alors qu’aujourd’hui 72% des logements des Faubourgs sont offerts en location, en 2019, les logements sociaux représentent seulement 20% du parc de logement locatif (soit 3268 unités).

Entre 2001 et 2016, le nombre de logements en location dans le secteur des Faubourgs a stagné (autour de 10 100 unités) alors que la propriété a plus que doublé. Sur les 1 390 logements construits entre 2013 et 2017, près de 75% sont des copropriétés.

La hausse du coût des logements dans les Faubourgs a été plus importante que dans le reste de la ville.

Un échéancier jusqu’à 2030

La compagnie Molson quittera son site traditionnel sur la rue Notre-Dame en 2022. À partir de ce moment, de nouvelles rues, une école et des équipements collectif seront aménagés sur le site, tout comme la promenade le long du fleuve et l’agrandissement du parc Sohmer.

À l’horizon 2022, indépendamment des grands projets, la Ville entamera d’autres initiatives comme la mise en sens unique de la rue Papineau, une étude sur le potentiel de sites pour développer des logements sociaux ou encore le réaménagement du parc de l’Espoir. D’autres parcs s’y ajouteront à l’horizon 2026.

En 2024, les modifications au pont Jacques-Cartier commenceront avec sa réfection et l’ajout de nouvelles bretelles et l’aménagement du parc des Faubourgs. D’ici 2030, le tunnel Beaudry sera reconverti.

Articles similaires