Visitez Montréal
11:23 1 septembre 2020 | mise à jour le: 1 septembre 2020 à 12:04 temps de lecture: 3 minutes

Observer les oiseaux dans les alentours

Observer les oiseaux dans les alentours
Photo: ArchivesLe parc des Rapides est situé sur le boulevard LaSalle, dans l’arrondissement de LaSalle.

À plusieurs endroits dans le monde, les animaux ont profité du confinement des humains pour reprendre leurs aises dans les villes. Pourquoi ne pas profiter de l’été pour entendre le chant d’oiseaux ou les observer dans un parc.

Dans l’arrondissement de LaSalle, le parc des Rapides est l’un des grands parcs urbains de Montréal. Il est reconnu pour abriter une grande diversité de la faune. On y retrouve 225 espèces d’oiseaux, 66 espèces de poissons de même que des amphibiens, des reptiles et des mammifères. On peut même y voir différentes espèces de tortues.

On peut aussi observer l’une des plus grandes colonies de hérons au Québec. Il y a aussi de plus petits oiseaux colorés comme les parulines jaunes ou encore des orioles de Baltimore. Les bihoreaux sont également présents au lever et au coucher du soleil.

Dans le parc de 30 hectares, un belvédère y est aménagé ainsi que des panneaux d’interprétation qui relatent l’histoire des rapides et de l’ancienne centrale hydroélectrique.

Le parc est aussi prisé par les randonneurs, les kayakistes et les pêcheurs. Il a la réputation d’être le meilleur endroit pour observer de près les Rapides de Lachine.

L’Île-des-Soeurs

Le domaine Saint-Paul, aussi appelé le boisé de L’Île-des-Sœurs constitue une importante halte migratoire pour les oiseaux. Ses 26 hectares font partie de l’écoterritoire des Rapides de Lachine, lequel est protégé par la Ville de Montréal par sa politique de mise en valeur des milieux naturels.

Des sentiers d’interprétation totalisant 2,5 km y ont été aménagés et on y retrouve également le lac des Battures. Celui-ci a été créé dans les années 1990 à la suite de l’abandon d’un projet d’enfouissement sur l’île. Il est un prolongement d’un grand marécage, lequel est un attrait pour la faune.

Plusieurs dizaines d’espèces d’oiseaux nichent dans le boisé du domaine Saint-Paul, notamment le hibou des marais et le petit-duc-maculé. Plus d’une centaine d’autres espèces migrent ou hibernent dans le parc tels que les canards colverts et d’Amérique.

Le parc abonde aussi plusieurs plantes menacées et vulnérables. L’élyme velu notamment, est considéré très rare au Québec et se retrouve le long des sentiers aménagés. Parmi les espèces menacées, le cinna roseau, la cardamine laciniée et le carex à feuilles poilues sont quelques exemples que vous pourrez croisé dans le boisé.

Le domaine Saint-Paul est situé sur la pointe sud de l’île et il est désigné comme écosystème forestier exceptionnel par le ministère des Forêt, de la Faune et des Parcs du Québec.

Quand observer les oiseaux

Le plus souvent, les oiseaux sont actifs le matin. Les premiers chants commencent environ une demi-heure avant le lever du soleil et cela peut continuer pendant quatre ou cinq heures. Il y a ensuite une diminution des activités et cela reprend de manière plus modérée en fin de journée. Il existe aussi des oiseaux nocturnes qui sont plus actifs la nuit.

Articles similaires