Culture

Adieu Doctor Who, bonjour Bill

Photo: BBC One
Sarah Yáñez-Richards - Metro World News

Peter Capaldi, le 12e docteur, s’apprête à dire adieu au mythique personnage qu’il joue depuis 2014. Au même moment, Doctor Who accueille une nouvelle compagne, Bill, campée par Pearl Mackie. La nouvelle saison de la série-culte de science-fiction de la BBC – la 10e depuis sa refonte en 2005 – sera diffusée sur les ondes de la chaîne Space au Canada à partir de samedi. Métro a rencontré les deux acteurs principaux ainsi que le scénariste, également derrière l’autre poids lourd actuel du petit écran britannique, Sherlock.

Peter Capaldi: «Triste d’arrêter d’être le docteur»

En entrevue avec Métro, l’acteur écossais Peter Capaldi, âgé de 58 ans, explique les raisons qui l’ont poussé à renoncer à son rôle du docteur et les émotions qu’il a ressenties pendant sa dernière saison.

La nouvelle saison de Doctor Who sera votre dernière. Comment vous sentez-vous?
Je suis triste parce que ç’a été une superbe expérience. J’aime les gens avec qui je travaille, ils vont me manquer. J’ai adoré être le docteur, mais il est temps pour moi de partir.

Au départ, est-ce que vous et Steven Moffat saviez que vous tourniez votre dernière saison de Doctor Who?
Non, car je n’ai pris ma décision qu’au milieu du tournage. J’avais un contrat de trois ans. Ils auraient voulu que je continue, mais je devais faire un choix. J’évitais la question sans cesse parce que je ne voulais pas me décider. À un moment, je n’ai pas eu le choix parce que les responsables de la série devaient créer un nouveau personnage si je partais.

Qu’est-ce qui a motivé votre décision?
J’ai joué le personnage pendant trois ans. J’ai beaucoup aimé le tournage de la nouvelle saison, mais il était de plus en plus difficile de trouver de nouvelles façons d’interpréter mon rôle. En tant qu’acteur, je veux que ma démarche soit vivante, et j’avais peur de finir par manquer d’idées si je continuais à jouer le docteur. Dans le monde de la télé, les gens veulent que vous fassiez la même chose encore et encore, alors il vient un moment où vous arrêtez de chercher la nouveauté. Je ne voulais pas forcer les choses. Je veux être à mon mieux quand je suis à l’écran.

Que pouvez-vous nous dire à propos de la nouvelle version du docteur?
J’avais quelques idées et je les ai présentées aux autorités. (Rires) Ce sera quelque chose d’un peu différent de ce qui a été fait dans le passé. Je ne peux pas en dire plus.

Quel type de docteur aimeriez-vous voir la saison prochaine?
J’ai dit à plusieurs reprises que Frances de la Tour est une excellente actrice. J’adorerais la voir devenir Doctor Who. Mais cela ne dépend pas de moi.  Peu importe qui sera choisi, je suis sûr qu’il ou elle sera formidable.

De quoi a l’air la dynamique entre le docteur et sa nouvelle compagne, Bill (Pearl Mackie)?
Bill ne sait rien à propos du docteur, rien du TARDIS, des Daleks, des vaisseaux spatiaux, etc. Le docteur doit tout lui apprendre et il voit en elle un grand potentiel.
Elle n’est pas effrayée par ce qui pourrait lui arriver ou par ce que le docteur lui montre. D’une certaine façon, celui-ci aime cette attitude. Pearl est un peu comme son personnage. Elle connaissait peu la série, ce qui est rafraîchissant.

Qu’avez-vous le plus aimé dans le fait de jouer un personnage aussi mythique que Doctor Who?
Me lever le matin et me dire: «Oh! Je suis Doctor Who et je vais faire exploser des monstres aujourd’hui.» C’est une sensation difficile à expliquer. Si j’entre dans une pièce où il y a des enfants, ils sont à la fois surpris et émerveillés. L’aspect le plus positif de jouer dans Doctor Who est d’être Doctor Who.

Allez-vous continuer à regarder la série après votre départ?
Bien sûr, parce que je l’adore. Je suis très curieux de voir ce qui va arriver. Je suis persuadé que ce sera excellent.

Pearl Mackie: «Comme dans des montagnes russes»

L’actrice anglaise de 29 ans parle à Métro de son personnage de Bill, la nouvelle compagne du docteur. Elle explique également ce que jouer dans une série aussi légendaire représente.

Comment décririez-vous le personnage de Bill?
Elle est fabuleuse. Elle est très vraie et très humaine. J’espère que les gens s’identifieront à elle. Elle dit parfois des choses déplacées, en plus d’être curieuse et directe. Elle se laisse emporter par ses émotions. Elle peut aussi prendre une mauvaise décision, mais pour les bonnes raisons. De plus, elle est super drôle.

Comment qualifieriez-vous votre expérience sur le plateau de Doctor Who?
C’était complètement fou, un peu comme faire un tour dans des montagnes russes.

«C’est comme se faire offrir d’être membre d’une famille fabuleusement dysfonctionnelle.» – Pearl Mackie, très excitée de rejoindre Doctor Who

Étiez-vous une fan de la série? Aimez-vous la science-fiction?
Enfant, je regardais Star Trek parce que Doctor Who n’était pas à la télé. (Rires) J’ai regardé la première saison de la refonte de la série avec Christopher Eccleston et Billie Piper. J’ai aussi vu les spéciaux de Noël. D’une certaine façon, Doctor Who est un univers nouveau pour moi. J’ai adoré apprendre à connaître la série de l’intérieur.

Avez-vous demandé conseil à d’anciens acteurs de la série?
Jenna [Coleman, qui jouait Clara] m’a envoyé des fleurs à ma première journée de tournage en plus de me donner plein de conseils. Elle m’a surtout dit où je pouvais trouver de la bouffe santé à Cardiff… ce qui a été étonnamment utile! Elle m’a aussi suggéré de m’entraîner à courir comme un superhéros. Peter [Capaldi, le 12e docteur] a été extraordinaire. Il m’a expliqué tout ce à quoi je devais m’attendre: les médias, les fans, etc. Il m’a aussi dit : «Rappelle-toi que tu es ici parce que tu es une excellente actrice. Notre mission est de continuer à faire avancer la série. Toutefois, si jamais ça devient trop étouffant, tu peux toujours me donner un coup de fil.» J’ai trouvé cela charmant.

Avez-vous trouvé étrange de faire vos débuts dans la dernière saison de Peter Capaldi?
Je suis heureuse d’avoir eu la chance de travailler avec lui. Il est brillant et je pense que son docteur est incroyable. La dynamique entre lui et Bill est fantastique.

Êtes-vous prête à être reconnue partout et à ce que les gens demandent d’être pris en photo avec vous?
Je ne sais pas comment tu peux te préparer à cela. J’ai déjà commencé à être reconnue et j’imagine que ça va s’amplifier. Je pense que les gens vont suffisamment aimer la saison pour me dire: «Oh mon Dieu, j’adore ton personnage! Est-ce que je peux prendre un égoportrait avec toi?»

Bon point de départ

Doctor Who existe depuis 1963. La série de la BBC entamera sa 10e saison depuis sa refonte et pourtant, le scénariste Steven Moffat croit que le moment est bien choisi pour les néophytes de s’initier à l’univers éclaté du docteur et de son TARDIS, sa machine à voyager dans l’espace et dans le temps.

«Nous avons appelé le premier épisode de la saison Pilot [le terme qui désigne traditionnellement le premier épisode d’une nouvelle série], a expliqué le responsable de la série à Métro. Tout ce que vous devez savoir sur Doctor Who s’y trouve. Nous nous sommes dit: “Recommençons. Racontons l’histoire du début.” Le premier épisode de la saison pourrait être le premier épisode de la série. C’est un très bon point de départ pour ceux qui connaissent pas bien Doctor Who

Le premier des 12 épisodes de la nouvelle saison de Doctor Who sera diffusé samedi sur la chaîne canadienne spécialisée Space.

Articles récents du même sujet