Culture
09:24 25 janvier 2018 | mise à jour le: 25 janvier 2018 à 09:24 Temps de lecture: 3 minutes

Des invités plus vrais que vrais

Des invités plus vrais que vrais
Photo: Collaboration spéciale

Depuis l’automne dernier, Jean-Philippe Dion anime La vraie nature, une émission d’entrevues intimes avec des personnalités québécoises, qui se déroule à la bonne franquette, dans 
un chalet. Alors que l’émission revient en ondes dimanche à TVA, on s’est entretenu avec l’animateur, 
véritable maître pour soutirer des confidences aux stars.

Après Accès illimité, 
trouvez-vous qu’on a 
encore des secrets à soutirer à nos vedettes?
Beaucoup. C’est vraiment un portrait qu’on fait de la personne, de son enfance à l’âge adulte, en passant par les grands moments de sa carrière. Les zones où on va, elles sont larges. Moi, ça me donne un terrain de jeu encore plus grand. […] Dans Accès illimité, pour que ça fonctionne, fallait avoir des gens avec un rayonnement extraordinaire. Alors que, dans La vraie nature, tout le monde peut participer. Tout le monde a une histoire. C’est encore plus intéressant quand c’est quelqu’un qui n’a pas fait souvent d’entrevues, parce qu’on apprend plein de petites affaires.

«Ce n’est pas toujours important d’être dans le scoop personnel; c’est juste de bien saisir, de bien cerner l’invité que tu as devant toi.» –Jean-Philippe Dion, à propos 
de ses méthodes d’entrevue

Êtes-vous surpris de voir les invités se confier à ce point au cours de leur séjour?
Faut pas se cacher que les artistes ont envie de parler. On pense toujours que les animateurs creusent et posent des questions. Mais on a tous envie de parler de soi et de se raconter. Souvent, les gens n’ont pas la chance de le faire parce qu’on veut juste qu’ils soient drôles, qu’ils soient punchés. On fait des stunts, on leur fait des surprises. On ne leur laisse pas la place pour être eux-mêmes. Cette émission-ci, c’est juste ça. Donnons-leur du temps pour qu’ils puissent parler de leurs projets, dire qui ils sont.

Vous considérez-vous un peu comme un thérapeute pour vedettes?
Non. Je ne veux pas aller là-dedans. Tout ce qui est coach de vie, je suis vraiment très loin de ça. La psycho-pop, ça me donne des boutons. Souvent, s’il y a des invités qui m’entraînent là-dedans, je vais les ramener pour ne pas être là-dedans. Au montage, je vais même enlever certaines sections psycho-pop trop générales. Je veux que la réflexion soit sur lui ou elle, ou sur la situation qu’ils ont vécue, mais je ne veux pas de généralités.

Quel invité vous a 
le plus marqué?
C’est sûr que Pauline Marois, j’étais vraiment impressionné. Jannette Bertrand, c’est une de mes émissions coup de cœur de l’année. C’est avec Michel Rivard et Debbie Lynch-White. Toute l’équipe a vécu un moment. On est unanimes, on a vécu quelque chose, on le sent dans l’émission. La formule parfaite, c’est quand on a des générations différentes. C’est là qu’il se passe quelque chose.

La vraie nature
Les dimanches à 21h
À TVA

Articles similaires