Soutenez

Juste pour rire: les animateurs se dévoilent

Geneviève Vézina-Montplaisir, Métro

Sept des huit animateurs des Gala Juste pour rire, édition 2008, ont rencontré les médias hier pour en dévoiler un peu plus sur les soirées qu’ils préparent au public cet été. Seule l’humoriste française Florence Foresti, qui montera sur la scène du Théâtre St-Denis les 11 et 12 juillet en compagnie d’artistes de l’Hexagone, brillait par son absence.

C’est Jean-Marc Parent qui sera le premier à casser la glace des Galas les 27 et
28 juin. Pour sa dix huitième animation au Festival Juste pour rire, l’humoriste célébrera ses 20 ans de carrière.

«C’est le fun 20 ans de carrière parce que ça provoque un événement, mais ce n’est pas le fun parce que ça fait longtemps!» affirme Jean-Marc Parent qui dit s’ennuyer du temps où il était un petit nouveau.

De son côté, Rachid Badou­ri sera hôte pour la toute première fois les 2 et 3 juillet. Un rêve pour celui que les Québécois affectionnent. Il en fera d’ailleurs le sujet de son spectacle. «Le Gala est sur ce que j’ai toujours rêvé de faire et en même temps, c’est sur des trucs que je rêvais quand j’étais jeune comme le fait qu’un artiste s’appelle Rachid.»

En pleine préparation
Tantdis que Rachid Badouri teste en spectacle les numéros de son Gala, Mike Ward et Patrick Groulx sont en pleine préparation de leurs  soirées des 4 et 5 juillet.

«On est plus en coupure présentement, on a trop de matériel», explique Mike Ward, qui avec son complice tentera de répondre à la question : Parler dans le dos des autres, est-ce que c’est vraiment pêcher?

Quant à lui, Laurent Paquin, qui aura entre autres comme invités Martin Petit François Morency, François Massicotte et Jean-François Mercier est en train de «cruiser» les meilleurs humoristes pour qu’ils participent à ses Galas des 6 et 7 juillet.

Le seul qui ne semble pas encore certain de la direction que prendra son Gala est Marc Labrêche qui promet un autre délire humoristique pour les soirées du 9 et 10 juillet.  «Ça va être sur trois choses que j’aime dans la vie : réfléchir sur la démocratie, avoir des relations sexuelles et le beau chant!», décrit-il.

Guy Nantel clôturera les festivités avec une soirée dédiée aux accommodements raisonnables, le 13 juillet.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.