Culture

Céline Galipeau devient chef d'antenne

Geneviève Vézina-Montplaisir, Métro

Le directeur général de l’information de Radio-Canada, Alain Saul­nier, a mis fin hier aux rumeurs concernant les lecteurs de nouvelles de la société d’État. Il a annoncé que Céline Gali­peau deviendra chef d’antenne du Téléjournal de 22 h dès janvier 2009.

Bernard Derome quittera donc un poste qu’il a commencé à occuper en 1970 pour relever d’autres défis.

«J’ai fait le tour du jardin, affirme M. Derome qui travaille au service de l’information de Radio-Canada depuis 1965. Mais ce n’est pas une fin de carrière, j’ai envie de retourner sur le terrain.»

Celui qu’Alain Saulnier a qualifié de monument animera les deux prochaines soirées électorales, la fédérale et la québécoise, et préparera des reportages sur des sujets d’actualités.

Téléjournal Montréal

Au Téléjournal de 18 h, Pascale Nadeau cédera sa place au chef de bureau à la Chambre des communes, Patrice Roy.

Elle animera maintenant le Téléjournal du week-end, en remplacement de Céline Gali­peau, diffusé dans tout le pays, dès septembre.

«Au début, j’ai été surprise, mais après je me suis dit que j’allais relever de nouveaux défis», confie celle qui a eu une histoire d’amour, de rupture et de réconciliation avec le Téléjournal de 18 h.

De son côté, Patrice Roy réalise un souhait en devenant lecteur de nouvelles et compte apporter un certain renouveau à la présente formule du bulletin de début de soirée.

«Je désire faire une émission d’affaires publiques assise sur l’actualité, quelque chose de rythmé, un peu comme ce que fait Anderson Cooper à CNN», décrit le correspondant parlementaire.
Pour ce qui est de Dominique Poirier, qui quittera son émission quotidienne à RDI, aucune décision n’a encore prise.

«Deux propositions lui ont été faites», explique Alain Saulnier.

Des femmes à l’écran  

Avec deux femmes comme présentatrices de nouvelles, Radio-Canada fait mentir ceux qui affirmaient mercredi que la société d’État ne faisait pas une assez grande place aux femmes.

«Aujourd’hui, c’est un pas qui est fait dans la bonne direction, concède Céline Galipeau. Il nous reste encore des bastions à conquérir et beaucoup d’efforts à faire, mais on voit qu’il y a plus de femmes en information, pas juste à l’antenne, mais aussi dans les salles de nouvelles.»

Articles récents du même sujet