Culture

Critiques CD: Weezer, Olivier Hébert & LoFi Octet et Solange

Critiques CD: Weezer, Olivier Hébert & LoFi Octet et Solange
Photo: Getty Images/iStockphoto

Cette semaine, l’équipe de Métro a écouté les derniers albums de Weezer, Olivier Hébert & LoFi Octet et Solange.

Irrévérencieux
Weezer
The Black Album
••••
Non, ce sixième album éponyme (noir, cette fois) de Weezer ne ressemble pas à celui qui l’a fait connaître, il y a 25 ans. C’est un peu la malédiction qui afflige ce groupe : les amateurs ont été tellement marqués par les vieilles chansons que les nouvelles sont souvent mal reçues parce que différentes. Cela dit, on ne trouve pas que c’est une mauvaise évolution. Soit, les guitares sont moins lourdes, mais les rythmes sont plus dansants. Le meilleur exemple étant Living in L.A., qui est résolument pop mais néanmoins excellente. Philippe Lemelin

Fusionnel
Olivier Hébert & LoFi Octet
Correspondance
•••½
Dans ce deuxième album, le compositeur Olivier Hébert parvient à mélanger jazz et classique, souvent dans la même pièce, avec un doigté unique. En faisant se côtoyer quatuor à cordes et quatuor jazz, il a créé un univers tout en rythmes et en émotions. Parfois dramatique, voire cinématographique, l’album compte aussi des petits morceaux de virtuosité (superbe piano sur Le désorde) ou de pur plaisir musical (Piment citron, qui évoque le jazz de La Nouvelle-Orléans). Un mélange réussi. Benoit Valois-Nadeau

Ambiance jazzy
Solange
When I Get Home
•••½
Le plus récent album de Solange pourrait être qualifié de mood piece. On retrouve dans ce quatrième album un mélange d’influences pop, soul, funk, hip-hop et jazz. Si les paroles sont souvent assez simples et plutôt répétitives, le son est enveloppant et très agréable. L’album, qui compte 19 morceaux, ne dure pourtant que 39 minutes. Plusieurs pistes servent d’interlude entre les chansons, cela donne presque l’impression que ces dernières glissent les unes sur les autres. Un très bel album à écouter d’un trait pour apprécier la thématique unifiée. RaPhaËLLE Ritchot