Culture
03:30 20 septembre 2019 | mise à jour le: 20 septembre 2019 à 13:17 temps de lecture: 5 minutes

7e Ciel: cette semaine, Métro craque pour Danse mutante, Bi*, Rabaskabarnak…

7e Ciel: cette semaine, Métro craque pour Danse mutante, Bi*, Rabaskabarnak…
180 jours à Télé-Québec

Métro vous présente les coups de coeur de la rédaction:

180 jours

Deux épisodes ont suffi à nous rendre accro à cette série documentaire qui, pour sa deuxième saison, se déroule entre les murs de l’école secondaire Saint-Henri. Au programme: un arrêt cardiaque, un cas troublant d’intimidation (à 24 élèves contre un), l’intégration scolaire de nouveaux arrivants au bagage complexe et parfois lourd, la réalité des classes alternatives… La réalisatrice Mélissa Beaudet réussit à rendre compte avec justesse, grand réalisme et sans jugement du quotidien dans une polyvalente montréalaise et des nombreux défis qui s’y rattachent, le tout en offrant un rare et nécessaire regard de l’intérieur sur les enjeux liés à l’éducation. On s’attache rapidement, tant aux élèves qu’à leurs enseignants et éducateurs, dont le dévouement ne peut que susciter l’admiration. Marie-Lise Rousseau

Danse mutante

Nouvelle création de MAYDAY, la compagnie de la chorégraphe Mélanie Demers, Danse mutante nous plonge dans un univers complètement disjoncté. Pendant plus de deux heures, des scènes abstraites s’enchaînent lors desquelles tant les talents de danseur que d’acteur et de chanteur de Francis Ducharme et de Riley Sims sont mis à profit. D’un costume à l’autre, les deux muses nous surprennent à chaque détour avec leurs prouesses, qui marient le drame et la comédie, les moments de tension et de rire. Vous n’en sortirez pas indemne. À l’Agora de la danse jusqu’au 21 septembre. Zacharie Goudreault

 

 

 

 

 

Symphonie en aquamarine

Ce documentaire interroge, ou au moins nous rappelle, notre rapport à l’eau – qu’elle soit fleuve ou océan. D’une manière très poétique, et même musicale, il nous est donné à voir toute l’importance de la mer dans la vie des personnes filmées par Dan Popa, qui la côtoient parfois par nécessité professionnelle, par plaisir, et souvent par habitude. Un bon bol d’air frais! Dès le 20 septembre à la Cinémathèque, le 28 septembre au Cinéma Moderne. Amélie Revert

 

 

7e Ciel:MétroRabaskabarnak

En plus d’avoir un titre délicieux, le deuxième roman d’Éric St-Pierre propose une rare dystopie campée en territoire québécois. Dans un monde post-apocalyptique, hommes et femmes vivent séparés dans un Québec qui est retourné à ses racines agricoles et à son parler du terroir. Il en résulte un récit d’aventure truculent qui mélange habilement des figures de notre folklore (La Corriveau et la chasse-galerie viennent faire leur tour) et des anticipations futuristes. Aux éditions Québec Amérique. Benoit Valois-Nadeau

 

 

 

7e Ciel:Métro

Folles frues fortes

Comme c’est le cas pour bon nombre de recueils de nouvelles signés à plusieurs mains, le résultat de celui-ci s’avère quelque peu inégal. Mais suffisamment de récits se démarquent du lot – notamment ceux de Katherine Raymond, Marie-Sissi Labrèche, Marie Demers, Catherine Mavrikakis et Maude Lafleur – pour qu’il se mérite une place dans cette page. D’autant plus que l’idée derrière cet ouvrage collectif dirigé par Marie Demers mérite à elle seule des applaudissements. Car FFF est la réappropriation de trois étiquettes encore trop souvent accolées aux femmes. Bref, c’est une initiative FFF: Formidable, frondeuse et fabuleuse. Aux éditions Tête Première. Marie-Lise Rousseau

 

 

 

7e Ciel:MétroFriends, le quiz

Dimanche, on soulignera les 25 ans de la diffusion du tout premier épisode de la série Friends sur la chaîne NBC. Pour célébrer cet anniversaire comme il se doit, le bar Chez Baptiste organise dimanche soir une soirée «trivia» pour les vrais pros de la série. Les jeux débuteront à 20 h, aux établissements de la rue Masson et de l’avenue du Mont-Royal. Un événement parfait pour les vrais fans de la gang du Central Perk! Claire Aboudarham

7e Ciel:MétroBi*

Frédéric Choinière le dit d’entrée de jeu, le bilinguisme canadien est probablement le sujet le moins sexy qui soit pour un documentaire. Toujours avec humour, l’animateur, lui-même un «fier bi», parvient pourtant à rendre le sujet digeste en confrontant les points de vue de citoyens de partout au pays. Entre les tenants du bilinguisme institutionnel et les partisans de la dualité linguistique, il existe une mer de différence sur laquelle le communicateur surfe habilement. Très éclairant pour comprendre le mystérieux pays dans lequel on vit. Ce samedi à 22 h 30 sur Ici Radio-Canada Télé. Disponible sur Tou.tv. Benoit Valois-Nadeau

 

Et on se désole pour…

7e Ciel:MétroLe décès de Vic Vogel

Quand vous participez 34 fois au Festival International de Jazz de Montréal (sur 40 éditions!), c’est que vous êtes un monument de la scène musicale mont­réalaise. C’est un mot approprié pour décrire Vic Vogel, décédé cette semaine à l’âge vénérable de 84 ans. Celui qui a été tour à tour musicien, compositeur et chef d’orchestre aura consacré près de 70 années à la musique, toujours avec passion. Il aura été l’un de ceux, avec Oscar Petterson et Oliver Jones, qui ont fait de Montréal une des capitales du jazz. Benoit Valois-Nadeau

 

Articles similaires