Culture
05:00 6 novembre 2020 | mise à jour le: 6 novembre 2020 à 07:12 temps de lecture: 5 minutes

7e ciel : on craque pour «Tenir salon», «poèmes», «Chef en pandémie»…

7e ciel : on craque pour «Tenir salon», «poèmes», «Chef en pandémie»…
Photo: Tv5Tenir salon

Les journalistes de Métro vous présentent leurs sept coups de cœur culturels de la semaine, dont les séries Appelez mon agent et Tenir salon ainsi que le film Mes jours de gloire.

Tenir salon

On ne s’attendait pas à verser quelques larmes en regardant les premiers épisodes de cette série documentaire qui part à la rencontre de différentes communautés culturelles montréalaises en passant par leurs salons de coiffure. On aurait pourtant dû s’en douter : ces lieux propices aux confidences regorgent de trésors cachés. C’est ainsi qu’on fait la rencontre de six coiffeurs, mais surtout, de six êtres humains émouvants et attachants, dont Clermathe, Cezare et Borey. Tous témoignent à propos de leur parcours d’immigration, de leurs valeurs et, bien sûr, de leur passion pour la coiffure avec une générosité et une vulnérabilité admirables. S’ils se livrent avec autant d’aisance à l’animatrice Sophie Fouron, c’est que celle-ci fait preuve d’une empathie exemplaire. On attend la suite avec impatience.
Les six épisodes de Tenir salon, réalisés par Maude-Éthier Boutet, seront diffusés dès le 10 novembre à TV5 et sur la plateforme TV5unis.
Marie-Lise Rousseau

Mes jours de gloire

Si on choisit Mes jours de gloire pour la scène où Vincent Lacoste fume une cigarette, la tête appuyée sur la balustrade, sans avoir vu la bande-annonce, on sera surpris. Adrien, acteur sensible en pleine crise existentielle, est plutôt du genre à avaler ladite cigarette par accident sur le plan suivant. Après s’être fait saisir son appartement, il retourne dormir chez ses parents, où Michel Foucault occupe une place de choix dans sa bibliothèque. «Il doit bien y avoir un moyen», dira Adrien à qui la vie ne fait pas de cadeau. Ce qui s’annonce comme une comédie, où le thème de la psychanalyse est tout sauf latent, prend toutefois une tournure dramatique, mais demeure empreint d’espoir.
Les 6 et 17 novembre sur enligne.festivalcinemania.com
Sami Bouabdellah

Chef en pandémie

C’est à travers l’univers excentrique du chef Charles-Antoine Crête et du Montréal Plaza qu’on découvre le sombre quotidien des restaurateurs montréalais en temps de crise. Signé Urbania, le documentaire est à son image : cru, dérangeant et vaudevillesque. Des équipes épuisées et à bout de ressources tentent de se réinventer pour ne sauver rien de moins que… leur vie! Mais, au cœur de la tempête, surgit ce qu’il y a de plus beau dans cette industrie : l’entraide, l’amitié, la créativité et la folie.
Le 11 novembre, 20h, à Télé-Québec
Maryse Deraîche

poèmes

Patrice Desbiens est un poète incontournable de la francophonie canadienne. Les courts écrits de son 30e recueil, tout simplement et joliment intitulé poèmes, ont tous été dactylographiés. Il en résulte une collection de poèmes dépouillés et rythmés, dans lesquels sont évoqués non sans une touche d’humour la maladie, la mort, la nature et l’état du monde. Un extrait : «la Terre est plate/et le monde ne tourne/pas rond dans/son set carré». Une lecture avisée pour poser un regard oblique sur nos quotidiens.
Aux éditions L’Oie de Cravan
Marie-Lise Rousseau

Super Plage II

Julien Henry est de retour avec son projet de chillwave Super Plage. Aidé par le talent des artistes Meggie Lennon, Virginie B, Narcisse, San James et Mélanie Venditti, il nous offre une musique qui nous fait voyager vers un été sans limites. On aime cette electro-pop rafraîchissante qui, si on ferme les yeux, nous transporte vers des vacances imaginaires baignées de bonne humeur.
Disponible aujourd’hui
Amélie Revert

Le Petit prince

Qui ne connaît pas ce conte mythique de Saint-Exupéry, qui a bercé des générations? En cette période difficile, où la solitude gagne du terrain, le Théâtre du Nouveau Monde (TNM) nous propose une adaptation audacieuse de cette œuvre dans une pièce virtuelle mise en scène par Sophie Cadieux. Présents sur scène aux côtés des comédiens, des musiciens chevronnés de l’Orchestre Métropolitain nous accompagnent pendant une heure dans les péripéties du Petit Prince (Renaud Lacelle-Bourdon), dont les apprentissages prennent un sens bien particulier aujourd’hui.
Sur la plateforme du TNM jusqu’au 8 novembre
Zacharie Goudreault

Appelez mon agent

Andréa qui jongle entre son nouveau poste de directrice générale d’ASK et sa famille (avec Hicham jamais bien loin, évidemment), Mathias et Noémie qui vivent leur idylle au grand jour et des acteurs encore et toujours en proie aux doutes : qu’est-ce qu’on est heureux d’avoir accès aux deux premiers épisodes de la saison 4 grâce à Cinemania! Même si on ne vous en dira pas plus sur l’intrigue, bien des surprises nous attendent cette année… Hervé, Camille, Gabriel, Sofia et Arlette (Jean Gabin aussi) sont de retour pour le meilleur, et peut-être pour le pire!
Sur enligne.festivalcinemania.com pour 48 h
Amélie Revert


Et on se désole pour…

Adèle Haenel qui met le cinéma sur pause

Pascal Le Segretain/Getty Images

«Ce n’est pas un choix de carrière, c’est un choix de vie.» Dans une entrevue au Financial Times, la comédienne française a annoncé avoir délaissé momentanément le septième art afin de se consacrer au théâtre. Celle que l’on a vue briller sur nos écrans dans Portrait de la jeune fille en feu l’hiver dernier est devenue en un an le symbole du mouvement #MeToo outre-Atlantique. Reviens-nous vite, Adèle Haenel!
Amélie Revert

Articles similaires