Culture

Métro au 7e ciel

Cette semaine, on craque pour… La bande-annonce de Café de flore, le cinéma du Grand débarras, Called Out in the Dark de Snow Patrol, Force de la nature, ZAQ, La vérité, le cinéma à la Belle Étoile.

Et on se désole pour… Le remake de Sex and the City.


1. La bande-annonce de Café de flore

Les premières images de Café de flore, de Jean-Marc Vallée, nous font rêver à l’automne – ou du moins au 23 septembre, date de sortie du film. De style impressionniste, la bande-annonce s’avère avare de détails sur le scénario de l’œuvre (les destins croisés d’une mère parisienne et d’un DJ montréalais). Elle révèle toutefois une Vanessa Paradis émouvante, un Kevin Parent intense, une Évelyne Brochu sublime et une Hélène Florent quasi méconnaissable. Porté par une musique envoûtante, l’extrait laisse présager un drame psychologique teinté de fantastique. Voir la bande-annonce de Café de flore. (Marc-André Lemieux)


2. Cinéma au Grand débarras
Dans le cadre du Grand débarras, une sélection d’excellents courts métrages québécois (Mokhtar, Les journaux de Lipsett…) est projetée à la belle étoile. Une belle façon de découvrir les cinéastes de demain. Pour voir la programmation visiter le site du Grand débarras. Sur la Promenade Ste-Catherine, vendredi dès 20 h 30. (Jessica Émond-Ferrat)



3. Called Out in the Dark de Snow Patrol

Premier extrait d’un album à paraître le 4 septembre, Called Out in the Dark étonne. Mieux connu pour ses ballades poignantes à la Chasing Cars, le groupe irlando-écossais Snow Patrol propose ici un titre plus léger, traversé par une ligne de basse hyper contagieuse. Le chanteur Gary Lightbody empêche toutefois la chanson de verser dans la frivolité Maroon 5-ienne grâce à des envolées vocales d’une belle intensité. Écouter le premier extrait, Called Out in the Dark sur le site de Snow Patrol. (Marc-André Lemieux)


4. Force de la nature

Ce portrait du grand David Suzuki est placé sous le signe de l’affection et du respect. Le témoignage généreux du sujet permet à Gunnarsson (Beowulf & Grendel) de bien cerner le personnage. Voir la bande annonce de Force de la nature. Présentement en Blu-ray/DVD. (www.médiafilm.ca)



5. ZAQ

Un nouveau périodique 100 % québécois est apparu dans les kiosques cette semaine : ZAQ. Ces trois lettres sont pour Zone d’Aménagement du Quotidien. Quatre fois par année, le magazine traitera d’un thème. Le premier numéro traite de bouffe. Une quinzaine d’auteurs – dont MC Gilles, Laure Waridel et Patrick Masbourian – décortiquent la nourriture en tant qu’élément du quotidien, un peu à la manière d’un sociologue. Tantôt loufoques tantôt sérieux, les textes sont toujours intelligents. Le prochain thème abordé sera celui du toucher. À suivre! Présentement en kiosque. (Audrey Lavoie)


6. La vérité

Deux jeunes causent accidentellement la mort d’un homme. Personne ne les soupçonne, mais la culpabilité les hante de plus en plus. Ce deuxième film de Marc Bisaillon est poignant, tant à cause des questions morales qu’il soulève qu’à cause du traitement sobre et du jeu très réaliste des jeunes acteurs Émile Mailhiot et Pierre-Luc Lafontaine. La bande-annonce du film sur le site de La vérité. Présentement en Blu-ray/DVD. (Jessica Émond-Ferrat)



7. Cinéma à la belle étoile

Depuis jeudi, la comédie musicale est à l’honneur dans le cadre du volet Cinéma à la belle étoile du Festival des films du monde. On se réjouit d’avance de pouvoir revoir des classiques comme All That Jazz, Hair, Les parapluies de Cherbourg ou encore Moulin Rouge,  particulièrement sous les étoiles… Sur l’esplanade de la Place des arts jusqu’au 28 août. Pour voir la programmation visiter le site du FFM. (Jessica Émond-Ferrat)


MÉTRO EN ENFER


Le remake de Sex and the City

Cette semaine, on apprenait que la chaîne CW désire produire une série télé inspirée du roman The Carrie Diaries, de l’auteure Candace Bushnell. Après avoir ressuscité – avec plus ou moins de succès – Beverly Hills 90210 et Melrose Place, le réseau veut revisiter un autre classique du petit écran en relatant l’adolescence du personnage interprété par Sarah Jessica Parker dans Sex and the City. Mauvaise idée. À force de trop presser le citron, on risque de ternir la mémoire de cette série mordante et audacieuse. Un travail de démolition déjà entamé par les deux films qui en ont été tiré… (Marc-André Lemieux)

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *