Culture

Les choix de Métro: «Rock bière: le documentaire», «Hang Time»…

Short films by Caroline Monnet sur la plateforme Criterion Channel Photo: Collaboration spéciale

Les journalistes de Métro vous livrent leurs sept coups de cœur culturels de la semaine, dont Rock bière: le documentaire, l’album Hang Time, le roman Tiohtiá:ke, le festival M pour Montréal et d’autres.

Rock bière: le documentaire

Est-ce un cabaret drag? Est-ce une pièce de théâtre? Est-ce un documentaire? Oui, oui et oui! Jouant habilement avec ce mélange des genres, Rock Bière, l’alter ego masculin de Mélodie Noël Rousseau, nous amuse allègrement tout en nous éduquant sur la pratique méconnue et sous-représentée des drag kings. En se moquant des clichés de la masculinité – pensez cuir, moto, Budweiser et vieux succès de Bon Jovi –, ce spectacle subversif mis en scène par Geneviève Labelle est aussi divertissant que pertinent.
Jusqu’au 4 décembre au théâtre Espace Libre
Marie-Lise Rousseau

Maid

C’est la série Netflix dont tout le monde parle en ce moment! Maid raconte l’histoire d’Alex et son parcours pour échapper à la violence conjugale. Afin d’offrir à sa fille Maddy une vie meilleure, qui passera par sa propre émancipation, celle-ci trouve d’abord un emploi sous-payé de femme de ménage… On ne vous en dit pas plus, si ce n’est que Margaret Qualley livre une performance sobrement éblouissante. Bonus: Théodore Pellerin fait une apparition dans un épisode.
Sur Netflix
Amélie Revert

Tiohtiá:ke

Le nouveau roman de Michel Jean (Kukum) nous plonge au cœur de l’itinérance autochtone à Montréal, ville qui donne son titre, en langue mohawk, au livre. On y suit Élie, un Innu qui tente de se reconstruire. Avec lui, on rencontre divers personnages uniques et attachants comme les jumelles Nappatuk, Jimmy le Nakota et Caya, qui ne s’exprime qu’en citant des paroles de Vilain Pingouin (!). On sent que le journaliste n’est jamais loin de l’écrivain: sa description des enjeux est juste, sensible et nuancée.
Aux éditions Libre expression
Marie-Lise Rousseau

M pour Montréal

Pour la dernière soirée du festival M pour Montréal cette année, on vous fait part des shows qu’on ne veut vraiment pas manquer (même si, on vous le concède, ça va être un peu compliqué de se dédoubler). On retient donc Fleece au Ritz, Naya Ali à la SAT, les quatre ans du label Joy Ride au Club Soda avec Ragers et Loud notamment, et surtout Hot Tramp Records qui présente ses artistes Janette King (notre photo) et Maryze avec Witch Prophet, TRP.P et Shades Lawrence à L’Esco.
Détails sur mpourmontreal.com
Amélie Revert

Short Films by Caroline Monnet

C’est peu connu, mais l’artiste visuelle et cinéaste Caroline Monnet (Bootlegger) a plusieurs courts métrages à son actif. On peut en découvrir une dizaine dans la rétrospective que lui consacre la plateforme Criterion Channel. Qu’elle filme en noir et blanc la trajectoire du premier train géré par une communauté autochtone au Canada (Tshiuetin) ou en couleurs éclatantes la détresse d’une grand-mère de banlieue (Roberta), l’artiste d’origine algonquine et française en met plein la vue tant par ses images à couper le souffle que par son regard singulier sur des sujets complexes et porteurs.  
Sur Criterion Channel
Marie-Lise Rousseau

Hang Time de Cedric Noel

S’il y a bien un album qu’on vous conseille d’écouter en boucle cette semaine, c’est cette perle rare signée Cedric Noel. Hang Time est ainsi le reflet d’une période de questionnements identitaires que l’artiste a traversée entre 2017 et 2018, dont le résultat est tout simplement sublime. De A Hold on Losing à Dove en passant par Allies et Stilling, on ne peut qu’être touché par son approche avant-gardiste du rock. À noter à votre agenda: son concert du 11 décembre au Ritz.
Sur les plateformes d’écoute
Amélie Revert

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet