Culture

Karine Gonthier-Hyndman: une histoire de rêves et de maturité 

Karine Gonthier-Hyndman en 2012 puis en 2022
Karine Gonthier-Hyndman en 2012 puis en 2022 Photo: Gracieuseté/Sarah Laroche

Karine Gonthier-Hyndman était complètement inconnue du grand public il y a 10 ans. Elle travaillait au service de garde d’une école primaire en plus de cumuler quelques contrats de publicité, de doublage et de théâtre underground

«Je gagnais ma vie, mais ce n’était pas suffisant pour moi», dit-elle. 

Aujourd’hui, 10 ans plus tard, elle est l’une des comédiennes les plus en vue de la Belle Province, apparaissant notamment dans les populaires séries Entre deux draps et C’est comme ça que je t’aime.  

+ À l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, on a ressorti le #10YearsChallenge des boules à mites. La série vise à célébrer l’ascension fulgurante de personnalités féminines inspirantes du Québec au cours des dix dernières années. Découvrez-en plus ICI. +

Des débuts laborieux 

Mais atteindre le succès ne s’est pas fait en un claquement de doigts. L’actrice a essuyé beaucoup de revers alors qu’elle tentait de faire décoller sa carrière.  

«Chaque refus était comme une confirmation que je n’étais pas faite pour être comédienne. C’est assez paniquant quand c’est ton rêve et que tu n’arrives pas à l’atteindre. À un moment, j’avais perdu espoir.»  

La comédienne explique qu’en sortant de l’école de théâtre, son casting était étrange. Elle avait l’air plus vieille que son âge sans avoir la maturité de ce qu’elle projetait à l’écran. 

La clé du succès: la maturité 

Sa carrière a décollé en 2015 : la comédienne, alors âgée de 30 ans, décroche notamment des rôles dans Like-moi et Nouvelle adresse qui ont marqué le public. 

«À ce moment-là, j’étais plus mature, plus ancrée en moi. Je pense que ça m’aurait nui si j’avais travaillé tout de suite en sortant de l’école, car je n’aurais pas abordé le travail avec assez de maturité.» 

Aujourd’hui, quand elle n’obtient pas un rôle, elle le prend avec beaucoup plus de sagesse. Elle sait que ça ne lui enlève rien. 

Encore et toujours rêveuse 

Karine Gonthier-Hyndman ne voit pas sa carrière comme un sprint, mais plutôt comme un marathon. Même si de nombreuses propositions alléchantes s’offrent à elle, elle choisit ses projets minutieusement. Elle veut que sa carrière dure longtemps.  

Si la Karine d’il y a 10 ans avait de grandes aspirations, celle d’aujourd’hui voit encore plus grand. 

«Dans 10 ans, je me souhaite d’avoir fait plus de cinéma et d’avoir porté une série entièrement sur mes épaules. Je voudrais avoir participé au processus créatif à l’origine de projets. Je veux avoir travaillé à l’étranger pour côtoyer des artistes d’ailleurs, entrer en contact avec de nouvelles idées. Je veux faire des choses subversives, toucher à des œuvres grandioses», conclut-elle avec enthousiasme. 

Besoin d’idées d’activités? Inscrivez-vous à notre infolettre Week-end!

Articles récents du même sujet