Écrans

Sur vos écrans… «Aline», «SOS fantômes: L’au-delà» et d’autres

Valérie Mercier
Photo: Gracieuseté

Cette semaine sur vos écrans, on vous conseille les films Aline, L’instant même, SOS fantômes: L’au-delà et d’autres.

(1): Chef d’oeuvre, (2): Remarquable, (3): Très bon, (4): Bon, (5): Moyen, (6): Médiocre, (7): Minable. 


Aline

(4): Bon


Drame biographique | Québec-France | Réalisé par Valérie Lemercier | Mettant en vedette Valérie Lemercier, Sylvain Marcel, Danielle Fichaud

C’est quoi ? Convaincue que sa fille est douée pour le chant, une mère de famille québécoise envoie une cassette audio à un célèbre agent. Grâce aux conseils avisés de celui-ci, l’adolescente entame une brillante carrière et devient une star mondiale.

C’est comment ? Admirative du parcours de Céline Dion, la comédienne et cinéaste Valérie Lemercier lui consacre une biographie très personnelle où ironie, humour et respect s’entremêlent. Dommage que le film ne poursuive pas sur la lancée du premier tiers, décalé et très second degré, pour devenir plus classique. Lemercier est néanmoins stupéfiante de vérité dans le rôle-titre.

En salle

L’Hôtel Grand Budapest (Grand Budapest Hotel, The)

(2): Remarquable


Comédie | États-Unis | Réalisée par Wes Anderson | Mettant en vedette Ralph Fiennes, Tony Revolori, Saoirse Ronan

C’est quoi ? 1985. Dans un hôtel hongrois décrépit, un écrivain se fait raconter par le propriétaire les années fastes de ce palace néoromantique durant l’entre-deux guerres, à l’époque où, garçon d’ascenseur impressionnable, il était devenu le fidèle bras droit de l’excentrique concierge.

C’est comment ? Dans cette oeuvre sublime, l’auteur de French Dispatch restitue, sur le mode du fantasme baroque, la grandeur de l’Europe d’autrefois. Quatre niveaux de récit s’emboîtent tels des poupées russes dans ce festin pour l’esprit et les yeux pétri de références, notamment à Stefan Zweig et Ernst Lubitsch. En concierge iconoclaste, Ralph Fiennes brille de tous ses feux.

Dimanche 16h25 sur Cinépop

L’instant même (C’mon C’mon)

(3): Très bon


Drame | États-Unis | Réalisé par Mike Mills | Mettant en vedette Joaquin Phoenix, Woody Norman, Gaby Hoffmann.

C’est quoi ? Un journaliste radiophonique, qui prépare une série d’émissions sur l’attitude des enfants face à l’avenir, propose à sa soeur de s’occuper de son jeune fils, lorsqu’elle doit soudainement quitter la ville.

C’est comment ? Cette méditation mélancolique sur l’enfance, au carrefour du récit d’apprentissage et du road movie, est délicatement racontée et filmée dans un noir et blanc velouté par Mike Mills (Beginners). Joaquin Phoenix partage une émouvante complicité avec le jeune Woody Norman.

En salle

King Richard – Au-delà du jeu (King Richard)

(4): Bon

Drame biographique | États-Unis | Réalisé par Reinaldo Marcus Green | Mettant en vedette Will Smith, Saniyya Sidney, Demi Singleton.

C’est quoi ? La jeunesse de Venus et Serena Williams, telle que façonnée par leur père Richard, qui avait décidé, avant même leur naissance, d’en faire des championnes de tennis envers et contre tous.

C’est comment ? Combinant les plaisirs d’un drame sportif classique avec les surprises d’un biopic atypique, KING RICHARD séduit par son détournement des clichés du genre. Réalisé de manière fonctionnelle mais efficace, l’ensemble se démarque par l’intelligence de son scénario et par sa distribution talentueuse, dominée par un Will Smith en grande forme.

En salle

Meurtrie (Bruised)

(4): Bon


Drame sportif | États-Unis | Réalisé par Halle Berry | Mettant en vedette Halle Berry, Adan Canto, Danny Boyd Jr..

C’est quoi ? En couple avec son gérant violent, une ex-championne de combats d’arts martiaux mixtes remonte dans le ring, au moment où le fils qu’elle avait abandonné revient dans sa vie. Pour corser l’épreuve, son entraîneure s’avère aussi exigeante que séduisante.

C’est comment ? Vrai, les clichés abondent. Mais il y a aussi beaucoup de conviction et d’émotion dans cette première réalisation de la comédienne Halle Berry, qui porte ce projet à bout de bras depuis de nombreuses années. Filmé avec intensité, le combat final vaut à lui seul le détour.

En salle et sur Netflix

SOS fantômes: L’au-delà (Ghostbusters: Afterlife)

(4): Bon


Comédie fantaisiste | États-Unis | Réalisée par Jason Reitman | Mettant en vedette McKenna Grace, Finn Wolfhard, Carrie Coon.

C’est quoi ? Un adolescent et sa soeur de douze ans découvrent que leur défunt grand-père était dans les années 1980 un redoutable chasseur de fantômes. Héritant du matériel de ce dernier, les deux jeunes combattent un démon spectral aux desseins apocalyptiques.

C’est comment ? Jason Reitman (Juno, up in the air) offre une suite réjouissante à la comédie-culte réalisée par son père Ivan en 1984. En traitant l’intrigue à la sauce Goonies, il est en effet parvenu à renouveler la formule. Et en confiant le rôle principal à la jeune et pince-sans-rire Mckenna Grace (Gifted), il a frappé dans le mille.

En salle


Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet