Écrans

Près de 90% des revenus prépandémie atteints en juin dans les salles de cinéma

Une salle de cinéma vide
Photo: Michel Caicedo/Unsplash

Plusieurs grands succès cinématographiques des derniers mois ont permis aux résultats des salles de cinéma en juin d’atteindre près de 90% des revenus de 2019, soit avant le début de la pandémie, selon les données de l’Association des propriétaires de cinémas du Québec (APCQ) dévoilées lundi.

Dans la foulée de l’annonce de l’arrêt des activités des Films Séville comme distributeur en salle le 28 juin dernier, l’APCQ tenait à faire le point sur l’impact de cette fermeture sur les activités de ses cinémas membres. La nouvelle concernant un des plus importants distributeurs de films au Québec a créé une onde de choc dans le milieu du cinéma.

Bien que les motifs ayant pu conduire à cette décision n’aient toujours pas été dévoilés, l’APCQ a tenu à souligner que les salles de cinéma sont toujours aussi pertinentes dans le contexte postpandémique.

«L’industrie du cinéma évolue depuis plus de 100 ans et a traversé bien des grands changements de société. Malgré les nouvelles technologies et toutes les nouvelles plateformes de diffusion disponibles pour regarder les films à la maison, la richesse de l’expérience d’un visionnement de film sur grand écran en groupe dans une salle de cinéma continue de prouver sa pertinence!», déclare-t-on.

Par ailleurs, l’APCQ assure que le milieu du cinéma peut surmonter la perte d’un de ses joueurs grâce notamment aux distributeurs indépendants du Québec.

Au cours des dernières années, plusieurs distributeurs québécois indépendants ont augmenté leur présence sur les écrans de cinéma au Québec avec plusieurs dizaines de films, dont La déesse des mouches à feu, Le guide de la famille parfaite et Norbourg. «Outre la distribution nationale, la très grande variété de films disponibles au cinéma a permis à l’achalandage des salles de cinéma de s’améliorer chaque semaine depuis la fin des mesures sanitaires», poursuit l’APCQ.

Films Séville possède encore plusieurs titres québécois à distribuer prochainement, dont Lignes de fuite, qui prendra l’affiche le 6 juillet prochain. Selon les propos du président des Films Séville et président, distribution cinéma, d’Entertainment One, Patrick Roy, rapportés par La Presse, aucun impact négatif n’est à prévoir.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet