Soutenez

Normand Brathwaite: «Quand ils vont me mettre dehors, je vais brailler!»

Normand Brathwaite lors du lancement de la programmation 2022-2023 de Télé-Québec, le 25 août dernier
Normand Brathwaite lors du lancement de la programmation 2022-2023 de Télé-Québec, le 25 août dernier Photo: Josie Desmarais / Métro

Bien avant les EP, le streaming et YouTube, il y avait Normand Brathwaite et Beau et chaud, qui faisaient connaître de nouvelles voix de tous les genres au grand public. Et, maintenant, il y a Belle et Bum. Qui entame samedi, le 10 septembre, sans tambour ni trompette, mais avec encore beaucoup de belles découvertes dans sa besace, sa 20e saison. Déjà.

Vingt ans de musique en continu à la télé, alors que les différents réseaux ont souvent sabré dans ce créneau, coûteux et parfois peu payant en cotes d’écoute. Brathwaite n’en revient toujours pas lui-même de la latitude offerte par Télé-Québec, qui offre encore à l’émission une place de choix dans sa programmation.

«Je pense que je suis un mort-vivant», s’esclaffe-t-il en entrevue, blaguant sur son statut de presque doyen des personnalités de la chaîne.

«Merci, Télé-Québec, ajoute-t-il sur une note plus sérieuse. Car ça ne s’est jamais vu ailleurs. Et, depuis que Belle et Bum est là, les autres stations se disent que ça marche, la musique.»

«Faut que ça soit bon»

Normand Brathwaite songe-t-il parfois à quitter le navire Belle et Bum et à passer à autre chose? On ne pourrait blâmer un homme d’être blasé, après tout ce temps. Mais le grand passionné ne tergiverse pas longtemps devant la question. Il se montre même catégorique.

«Jamais. Jamais je ne me tannerai de ça. Quand ils vont me mettre dehors, je vais brailler! Belle et Bum est ma priorité. Même si des gens m’approchent pour d’autres affaires, quand ça ressemble à Belle et Bum, je dis non.»

Pourtant, s’il en est un qui a abondamment donné pour pousser l’émergence de la relève musicale et faire évoluer les mentalités dans le domaine, c’est bien lui. Brathwaite affirme même se souvenir de l’époque où on lui déconseillait de mettre les femmes de l’avant dans les groupes qu’il accueillait à Beau et chaud, alors que lui prônait déjà la diversité.

«Le mélange des deux est bien plus intéressant! Les gars et les filles sont à la même place, musicalement», martèle-t-il.

Son équipe l’aide encore à dénicher des perles d’artistes et à s’assurer que la proposition de Belle et Bum demeure éclectique et actuelle.

«Moi, j’écoute toutes sortes d’affaires. Si, à Belle et Bum, il n’y avait que la musique que, moi, j’écoute, il n’y aurait plus de cotes d’écoute! Parce que j’écoute des trucs vraiment très à gauche. Et je ne sors plus dans les bars. Mais j’ai une équipe de recherchistes et une directrice artistique incroyables, de tous les âges. Et je leur dis toujours: faut que ça soit bon. Je me câl*sse du genre! Il faut juste que ça soit bon. Et que ça m’émerveille.»

«À c’t’heure, on peut tout avoir, poursuit Normand. Et à Belle et Bum, je dis qu’on a les meilleurs musiciens du monde, et je ne niaise pas. À la télévision, on n’a jamais vu un band durer aussi longtemps. Les artistes qui viennent de partout dans le monde nous le disent, qu’on a les meilleurs musiciens.»

Un podcast en préparation

Sa flamme pour la musique est encore intacte, à un point tel que Normand Brathwaite songe actuellement à un podcast où il tendrait le micro, vous l’aurez deviné, à des musiciennes et musiciens. «Je voudrais présenter des gens comiques, et aussi des gens dont la musique est vraiment spéciale», annonce-t-il.

À titre de comédien, après avoir passé son été sur les planches dans la pièce Sainte-Marie-la-Mauderne, inspirée du scénario du film La Grande Séduction, il repartira en tournée avec cette même production en mars prochain. Michel Rivard et Fayolle Jean Jr, entre autres, lui donnent la réplique dans cette comédie.

«Ç’a été un grand succès et j’ai eu beaucoup de plaisir», relève-t-il, ajoutant qu’il ne sait pas s’il pourrait éventuellement avoir envie d’un nouveau défi d’acteur à la télévision, considérant l’engouement pour Sainte-Marie-la-Mauderne.

Normand Brathwaite reprend la barre de Belle et Bum, avec sa complice Mélissa Lavergne, ce samedi, 10 septembre, à 21h, à Télé-Québec. Les invité.e.s qui inaugureront ce premier rendez-vous de la 20e saison sont Marie Carmen, Alaclair Ensemble, Pierre-Yves Lord, Ariane Roy, Flavia Nascimento, MODLEE et Caro Dupont.

Une infolettre l’fun? Abonnez-vous à celle du Week-end pour voir!

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.