Formation et emplois

La nouvelle référence de l'assurance

Denis Gagnon, dirigeant de la firme de recrutement Isocrate, a voulu aller plus loin que ce qui existait déjà en créant le premier site québécois de recherche d’emploi en ligne spécialisé dans le domaine de l’assurance, Jobassurance.ca. Le portail a été lancé à la mi-avril. Une semaine plus tard, jobassurance.ca avait déjà enregistré une trentaine d’inscriptions. Le site vise à atteindre de 1 000 à 2 000 in­ter­nautes d’ici avril prochain. La force de ce nouveau site web?

Mettre en ligne des offres réservées au domaine de l’assurance, tout en proposant une plateforme «sociale» qui offre aux entreprises la possibilité de créer leur page personnelle et d’interagir avec les candidats. «Lorsque j’ai fait l’étude de marché, plus de 1 000 postes étaient affichés dans trois sites de recherche au Québec, affirme le fondateur, Denis Gagnon. Mais ces sites n’étaient pas forcément conviviaux ni axés sur le domaine de l’assurance.»

Pourtant, l’enjeu est important, car ce secteur devrait faire face à une pénurie de main-d’Å“uvre d’ici 2017. «On parle de près de 4 000 emplois à combler au Québec rien que pour les 4 prochaines années, estime M. Gagnon. Sans compter que dans ce domaine, les gens partent à la retraite en mo­yenne un ou deux ans plus tôt que la moyenne des travailleurs.» Jobassurance.ca s’est donc fixé un objectif : commencer petit en proposant des offres d’emploi dans la région de Montréal, pour englober ensuite la ville de Québec, puis conquérir le Canada anglais, «où plusieurs emplo­yeurs sont d’ores et déjà intéressés», confirme M. Gagnon.

Financé par les inscriptions des employeurs, le site est accessible gratuitement pour les candidats. «L’inscription demande très peu de renseignements personnels et peut être réalisée en seulement 51 secondes : ce qui nous intéresse, c’est seulement de savoir de quelle région proviennent les utilisateurs», affirme Denis Ga­gnon. Les candidats peuvent ensuite répondre à une an­nonce en envoyant leur CV en ligne ou en contactant directement l’entreprise.

«Les employeurs recherchent autant d’assureurs se­niors que juniors, notamment des experts en sinistre, mas aussi des courtiers, des tarificateurs, des souscripteurs…» affirme M. Gagnon. Le seul poste un peu moins en deman­de serait  celui d’actuaire, la plupart d’entre eux travaillant à Québec.

Articles récents du même sujet