Soutenez

5 trucs pour emballer ses cadeaux avec style et sans déchets

Une femme pratiquant le furoshiki. C'est une technique parfaite pour emballer ses cadeaux sans déchets !
Une femme pratiquant le furoshiki. C'est une technique parfaite pour emballer ses cadeaux sans déchets! Photo: iStock

Vous voulez emballer vos cadeaux tout en faisant votre part pour l’environnement? Deux expertes du zéro déchet nous font part de leurs conseils pour des présents joliment décorés, sans papier d’emballage! 

 1) Recycler ou réutiliser  

Pour remplacer le beau papier aux couleurs de Noël, Nathalie Ainsley, chargée des relations de presse à l’Association québécoise Zéro Déchet, conseille d’abord de réutiliser ce qu’on a chez soi… ou dans son bac de recyclage! 

«On peut se servir de papier recyclé, par exemple du papier de soie qu’on a gardé, de vieilles partitions de musique, des magazines qu’on ne lit plus ou des journaux qui allaient finir au recyclage», illustre-t-elle. 

Au lieu d’utiliser du ruban adhésif pour coller les coins du papier, Nathalie Ainsley suggère même de fabriquer sa colle zéro déchet. «On trouve plein de recettes sur le web», souligne-t-elle.  

On peut recycler son papier et en faire un emballage coloré !

Le papier, ça ne vous tente vraiment plus? Andréanne Laurin, cofondatrice et directrice générale des épiceries zéro déchet LOCO, propose une solution plus durable encore: le tissu.  

Le beau foulard rose que vous ne portez plus, ce drap de lit ou cette taie d’oreiller à pois qui ne fittent pas avec votre nouvelle déco peuvent facilement servir d’emballage.   

«On peut utiliser un tissu uni ou à motifs et emballer notre cadeau en faisant de beaux plis pour lui donner du relief. Ça rend le tout plus agréable», explique-t-elle. 

Et si vous n’avez pas de foulard ni de tissu sous la main, un petit tour à la friperie devrait suffire à y remédier. 

2) S’initier au furoshiki 

D’ailleurs, si vous aimez ça plier du tissu et que vous voulez un résultat un peu plus fancy, vous pouvez vous essayer à l’art du furoshiki.  

Cette méthode d’emballage traditionnelle japonaise consiste à envelopper son présent dans un tissu carré épais. On replie ensuite les coins et on fait de jolies boucles pour nouer le tout selon une panoplie de techniques qui s’adaptent à la forme du paquet (et qu’on trouve sur internet). 

Le furoshiki : une méthode a adopter !

«Si vous souhaitez quand même ajouter un petit ruban, privilégiez la ficelle ou la laine», suggère Andréanne Laurin. 

Dans tous les cas, sayonara, ruban adhésif. 

3) Recourir aux contenants réutilisables  

Plutôt que d’emballer vos cadeaux au sens propre, rien ne vous empêche de simplement les mettre dans des tasses, pots de type Mason et autres boîtes en bois ou en carton.  

«Un pot en verre avec un couvercle doré peut faire très beau pour un cadeau d’hôtesse», propose par exemple Andréanne Laurin. 

Une fois le contenant choisi (à la taille de votre présent), il suffit de laisser aller votre créativité pour le décorer. 

«On peut ajouter un beau ruban pour décorer une boîte ou un manchon en laine fait main sur un pot en verre pour cacher le cadeau de manière originale», ajoute l’experte du zéro déchet.  

4) Des ornements naturels 

Pour ajouter une touche en plus, les ornements naturels, 100% biodégradables, sont la solution zéro déchet par excellence.  

«Pour récolter vos décorations, un petit tour dans la cuisine ou dehors s’impose», explique Andréanne Laurin. 

Pourquoi ne couper des branches de sapin pour décorer votre paquet ?

De l’anis étoilé, des cocottes de pin, des tranches d’oranges déshydratées, des petites baies rouges, des bouts de branches de sapin ou des bâtons de cannelle peuvent faire l’affaire. En gros: tout ce qui pourrait aller dans un pot-pourri. 

À parsemer sur vos présents sans modération!  

5) Détourner l’attention 

Enfin, si vous n’êtes pas super fier.ère du look final de vos cadeaux (on n’a pas tous le talent requis pour faire des paniers cadeaux dignes d’un film Hallmark), ne vous sentez pas obligé.e de vous excuser, mais tentez plutôt de détourner l’attention au moment du déballage. 

«Il suffit de rendre ça ludique, résume Andréanne Laurin. On peut organiser une chasse au trésor, des énigmes ou même un jeu-questionnaire. Si le déballage devient un jeu, ça enlève la pression d’avoir LE cadeau le mieux emballé.» 

Un peu de jeu dans le déballage, ça ajoute de la féérie !

Et si tout le monde s’amuse, peut-être que vous n’avez même pas besoin de les emballer du tout… on dit ça de même.  

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.