Soutenez

Ce roadtrip gourmand à côté de Montréal est tripant

Escapade dans les Basses-Laurentides
À gauche, le verger Lacroix. À droite, le vignoble Rivière du Chêne. Photo: Gracieuseté

Une petite escapade en dehors de Montréal pour mieux digérer la rentrée, ça vous dit? Avec ses nombreux vignobles, vergers, jardins et fermes, les Basses-Laurentides ont tout ce qu’il faut pour faire le plein d’arrêts gourmands et de nature. Le tout à moins d’une heure de Montréal. De quoi s’organiser un chouette roadtrip… ou y passer tout un long week-end

Vergers et cidreries 

En cette saison de la pomme, les vergers sont un arrêt obligatoire ce week-end lors de votre roadtrip. Et on a l’embarras du choix pour faire de l’autocueillette: Labonté de la pomme, Jude-Pomme, Verger Méli-Mélo, À la Croisée des pommes, Verger Joannette Bio… impossible de tous les nommer tellement ils sont nombreux! 

Puis, quand vient l’heure de l’apéro, on s’arrête dans les cidreries. On ne manque pas de passer au Verger Trottier, dont la nouvelle Cidrerie des générations s’est lancée dans la production artisanale, et qui offre une magnifique vue du lac des Deux Montagnes. À la Cidrerie Lacroix, on se laisse tenter par la table gourmande, qui propose un menu inspiré des produits du verger dans un décor moderne et lumineux. 

Le Verger Trottier / Photo : Gracieuseté

Quant au Domaine Lafrance, on y trouve encore plus qu’un verger et une cidrerie. C’est aussi un vignoble et une distillerie. Ces artisans fruités produisent notamment de l’eau-de-vie de pomme, de poire et de raisin, du vermouth, du brandy de pomme, des gins, et même du limoncello et de la liqueur d’orange. On repart avec des bouteilles, leurs prêts-à-boire et leurs délicieuses pâtisseries. 

Vignobles 

Vous êtes plus vino que cidre? Eh bien, les vignes prolifèrent aussi dans les Basses-Laurentides. Pique-niques, brunchs et pizzas sont en vedette à La Bullerie, où cinq cépages sont cultivés pour produire six différents produits.  

Au Vignoble Les vents d’ange, c’est une histoire de famille qui perdure depuis près de 25 ans; deux des vins portent d’ailleurs le nom des filles du couple qui a fondé la maison. Ce week-end, pendant votre roadtrip, vous pouvez aussi vous arrêter à la buvette pour profiter d’un panier gourmand rempli de produits québécois.

Vignoble Les Vents d’Ange / Photo : Gracieuseté

Du côté du Vignoble Rivière du Chêne, on peut bien faire un rapide saut en boutique ou une petite balade dans les vignes, mais on préfère prendre le temps de s’arrêter au bistro pour le menu cinq services avec accords. Arancini, tartares, ceviche et magret de canard sont accompagnés des vins de l’endroit, dont le Gabrielle, un rosé de terrasse qui se boit sans soif. Petit plus: en saison, on peut devenir vendangeur d’un jour! 

Fermes

Si Nid’Otruche, ferme bien établie à Saint-Eustache, vend de la viande d’autruche et même des produits pour le corps à base d’huile d’autruche, Alpagas Belarroyo a plutôt choisi d’être une ferme familiale sans abattage. On peut y faire une visite guidée pour voir les animaux et en apprendre davantage sur les alpagas, qui sont d’ailleurs accompagnés de chèvres, de moutons et même d’un lama.  

Dans l’atelier d’Alpagas Belarroyo, on découvre comment la laine est traitée de manière artisanale pour devenir du feutre ou une pelote. C’est là qu’on prend conscience de tout le travail derrière les produits en boutique, qui sont pratiquement tous faits sur place, à quelques exceptions près.  

Autre ferme du secteur, Intermiel nous plonge dans le monde de l’apiculture. On y trouve du miel, évidemment, mais aussi de l’hydromel et des soins à base de cire d’abeille, de gelée royale ou encore de propolis, une matière résineuse produite par ces importantes pollinisatrices. 

Intermiel / Photo : Gracieuseté

Jardins

La période de floraison est terminée à la Maison Lavande, où on peut toujours s’arrêter pour faire un saut dans la boutique, mais les activités se poursuivent jusqu’à la fin du mois à La route des gerbes d’Angelica, où 680 variétés de plantes décorent les 14 jardins thématiques.  

Aux Jardins Michel Corbeil, le plaisir se prolonge jusqu’en octobre… Vous pourrez donc vous y arrêter ce week-end lors de votre roadtrip! Véritable référence en vivaces et plantes indigènes au Québec, l’endroit en est un de détente et de plaisir, oui, mais aussi d’éducation et de conservation des écosystèmes, comme en témoigne le sanctuaire de monarques où sont déposés avec soin les œufs de ces trop rares papillons migrateurs.  

À travers les 9000 mètres carrés de terrain, on trouve une vingtaine de jardins thématiques, dont un consacré aux cultures autochtones et un autre pensé pour les pollinisateurs.  

Un beau plus: les Jardins Michel Corbeil travaillent pour que le site soit entièrement adapté aux personnes à mobilité réduite, une attention plutôt exceptionnelle en nature.  

Besoin d’idées d’activités? Inscrivez-vous à notre infolettre Week-end!

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.