Manger et boire local

Qu'est-ce qu'on mange?

Une semaine sur deux, la nutritionniste Judith Blucheau présentera les nouvelles tendances en matière d’alimentation et de judicieux conseils.

Aliment-vedette: Lapin
Qu’on mange les cuisses ou le râble, le lapin est tout simplement délicieux! On peut l’apprêter en civet, en pâté ou en salade. Sa saveur délicate et sa chair blanche rappellent celles du poulet. Une seule portion de 100 g (3 ½ oz) de lapin fournit environ 5 g de matières grasses. Voilà un choix de viande santé qui peut facilement remplacer quelques repas de viandes rouges grasses.

Le saviez-vous?
Le chocolat est un incontournable à Pâques! Le cacao qu’il contient déborde de flavonoïdes. Ces antioxydants préviendraient l’apparition de maladies cardiovasculaires. La teneur en antioxydants du chocolat varie en fonction de la quantité de cacao qu’il renferme. Ainsi, le chocolat noir à 70 % de cacao constitue un choix plus intéressant pour la santé que le chocolat au lait. Cependant, il demeure un aliment riche en matières grasses et en sucres ajoutés.

Mythe ou réalité?
Les Å“ufs bruns sont meilleurs pour la santé que les Å“ufs blancs; voilà un mythe très répandu! En réalité, leur valeur nutritive est identique. Les Å“ufs bruns ne fournissent pas plus de vitamines, de minéraux ni de protéines que les Å“ufs blancs. La seule différence entre les deux types, c’est la couleur de la coquille. Celle-ci est déterminée par la race de la poule. Peu importe leur couleur, les Å“ufs accompagnent à merveille un repas de Pâques! 

Articles récents du même sujet