Ahuntsic-Cartierville
18:13 14 septembre 2020 | mise à jour le: 14 septembre 2020 à 18:13 temps de lecture: 4 minutes

La culture retrouve ses quartiers à Ahuntsic-Cartierville

La culture retrouve ses quartiers à Ahuntsic-Cartierville
Photo: ArchivesLa maison de la culture Ahuntsic-Cartierville.

Après plusieurs mois de silence, les espaces culturels d’Ahuntsic-Cartierville reprennent vie. La programmation demeure toutefois modeste et est soumise à des changements sans préavis.

La Maison de la culture rouvrira ses portes au public le 17 septembre à l’occasion du vernissage d’une exposition de la sculptrice Geneviève Oligny.

«Ce sera sur invitation, avec un nombre restreint de personnes. Ce sera une première pour nous en matière de gestion», souligne la directrice, Liette Gauthier.

Elle appréhende surtout l’obligation des visiteurs de fournir leurs coordonnées pour les avertir s’ils ont côtoyé une personne positive à la COVID.

L’entrée de cet établissement, un des principaux espaces culturels d’Ahuntsic-Cartierville, se fera par la porte de la rue Fleury, alors qu’auparavant on pouvait y accéder par la rue Lajeunesse, du même côté que la bibliothèque Ahuntsic située dans le même bâtiment.

«Il y a un long couloir dans cette partie. Je vais y installer une exposition de portraits de Montréalais célèbres. Je trouve que c’est plus accueillant», confie Mme Gauthier.

La salle de spectacle de 300 places, déserte depuis des mois, reprend également vie, mais le nombre de représentations sera restreint.

«Pour assurer une désinfection naturelle de la place, il faut fermer durant 72 heures, nous dit-on», précise la directrice

Pour le lancement des Journées de la culture, étalées sur un mois cette année, la scène  des espaces culturels sera inaugurée par Le jardin d’Isabelle de la compagnie Théâtre des petites âmes. «La troupe était en résidence de distanciation cet été», plaisante Mme Gauthier.

La mise en scène de la pièce pour enfants a été inspirée des écoles. Les représentations se feront devant huit familles à la fois, chacune dans sa bulle.

À la semaine

«Dans le contexte de COVID, les règles sanitaires nous obligent à réduire le nombre de personnes autant sur les scènes et dans les salles», souligne la cheffe de division culture et bibliothèque à l’arrondissement, Isabelle Pilon.

Toutefois, elle assure que les bibliothèques reprennent aussi leur rôle de lieu de diffusion culturelle. Ainsi à Ahuntsic se tiendront en septembre deux cercles de parole interculturels, des causeries, alors qu’une exposition est déjà accessible au public dans l’espace Internet au Café de Da.

D’autres évènements sont prévus, mais les dates restent à être fixées. «Avant, on avait une programmation par saison, maintenant nous faisons ça à la semaine», relève Mme Gauthier.

Une situation qui ajoute un coefficient de difficulté quant à la diffusion de l’information. «Nous ne pouvons pas publier le livret habituel des programmes, regrette pour sa part la chargée des communications à l’arrondissement, Michèle Blais. Il y a toujours des réajustements à faire, et un mois de délai ne nous permet pas d’imprimer.»

Elle assure que les plateformes Web seront utilisées et appelle les citoyens à rester à l’affût des annonces qui seront publiées notamment sur les médias sociaux de l’arrondissement.

Avant-goût

Voici quelques évènements programmée en septembre à la Maison de la culture et dans les bibliothèques. Sur réservation seulement.

Le jardin d’Isabelle, pièce de théâtre pour enfants de 3 à 5 ans, les 26 et 27 septembre à 10h et 11h15.

Un nouveau spectacle de Roberto Lopez, un artiste d’Ahuntsic, le 29 septembre à 19h30. Une Rencontre avec l’auteure jeunesse Nadine Descheneaux à la bibliothèque Cartierville, le 27 septembre.

Et si on parlait de laïcité, une causerie avec Louise Harel, à la bibliothèque Ahuntsic, le 29 septembre.

 

Articles similaires