Lachine & Dorval
22:26 6 avril 2020 | mise à jour le: 6 avril 2020 à 22:26 temps de lecture: 2 minutes

Passer au numérique pour survivre

Passer au numérique pour survivre
Photo: Messager Lachine & Dorval - Éric MartelMoussa Sarr a lancé l’OBNL Lachine Lab, situé à l’angle Notre-Dame et la 12e Avenue, en 2017.

Craignant que le confinement, qui doit se poursuivre au moins jusqu’au 4 mai, ne ravage l’économie locale, le Lachine Lab offre un service de transformation numérique aux PME et aux organismes à but non lucratif. Le centre d’innovation permet notamment de faire du télétravail, du commerce en ligne ou de créer un site web.

Le fondateur, Moussa Sarr, constate que plusieurs commerces de la rue Notre-Dame, où ses opérations sont aussi établies, n’étaient pas prêts à réagir aux mesures de distanciation reliées à la COVID-19.

«Le problème, c’est que les petits commerces ne peuvent ouvrir et que leurs propriétaires ne savent pas se servir d’outils technologiques. Le résultat, c’est qu’on perd une grosse partie de notre chaîne économique», se désole le doctorant en ingénierie de la connaissance.

À ses yeux, le changement doit s’opérer dès maintenant. «Si le Québec veut rester concurrentiel, il doit faire une transformation numérique réelle. Il commence déjà à être tard, et on en vit les répercussions», renchérit-il.

Processus adapté

Le Lachine Lab accueille donc les entrepreneurs locaux pour qui il fait un diagnostic de besoins numériques. En fonction des connaissances et des ressources techniques de l’entreprise, il offre divers types de formations en plus de concevoir des interfaces adaptées.

Certains logiciels permettent de communiquer entièrement en ligne et de concentrer toutes ses ressources numériques au même endroit.
En temps normal, une transformation numérique complète peut requérir jusqu’à six mois, mais en vertu des conditions actuelles, un service de commerce en ligne peut être implanté en l’espace de deux semaines.

Un forfait de transformation numérique pour les OBNL coûte environ 3000 $, tandis qu’une évaluation doit être complétée pour les entreprises selon leurs besoins.

Articles similaires