Lachine & Dorval
17:46 11 septembre 2020 | mise à jour le: 11 septembre 2020 à 17:46 temps de lecture: 3 minutes

Collège Sainte-Anne: renaître de ses cendres

Collège Sainte-Anne: renaître de ses cendres
Photo: Éric MartelLe bâtiment incendié de l'Académie Sainte-Anne a été entièrement démolie.

Quatre mois après avoir essuyé un deuil et des cendres après un incendie ravageur, le Collège Sainte-Anne accueillait à nouveau ses élèves dans le cadre de la rentrée scolaire. Des plans visant la reconstruction d’une partie de l’école ont été lancés.

Le feu, qui aurait été causé par une défaillance électrique, a anéanti la plus vieille partie du bâtiment qui contenait une bibliothèque, une cafétéria, des bureaux administratifs et les classes de maternelle.

«La situation a été difficile pour les élèves. Ils avaient un fort sentiment d’appartenance envers la bâtisse», admet le directeur général Ugo Cavenaghi.

Quatre classes de maternelles et les bureaux administratifs ont été installés dans des chalets temporaires, à l’extérieur de l’école. «Dans l’ensemble, nos installations font le travail pour le moment», se limite à commenter M. Cavenaghi.

Les dégâts étaient tels qu’aucune partie de l’édifice n’a pu être conservée. «On aurait aimé conserver la petite tourelle, mais c’était impossible, se désole M. Cavenaghi. On est en train de voir pour positionner un symbole du bâtiment quelque part sur le terrain.»

L’Académie est établie sur le terrain du plus ancien club de golf en Amérique du Nord, le Royal Montreal Golf Club, inauguré en 1873.

Vers l’avenir

La construction de la nouvelle portion de l’école primaire se fera quelques mois après celle du nouveau pavillon du Collège Sainte-Anne niveau secondaire, sur le même site, prévu pour mars 2022. Les bâtiments des deux niveaux pourraient être physiquement reliés

Un espace vert incluant une fermette et un jardin communautaire pourrait également voir le jour. «On veut vraiment créer une vision de campus, d’unité avec nos écoles», illustre M. Cavenaghi.

Le pavillon secondaire sera créé pour combler les demandes croissantes d’admissions, notamment dû à une croissance démographique dans l’ouest de Montréal.

«Actuellement, on doit refuser les demandes de plusieurs parents dont les enfants ont des moyennes incroyables», avoue M. Cavenaghi.

Dès 2022, 700 élèves seront accueillis dans l’école qui se voudra innovatrice. La rentrée scolaire s’y effectuera plus tôt, soit à la mi-août, afin de permettre aux élèves de compter sur des congés plus longs pendant l’année scolaire.

«Beaucoup d’apprentissages se perdent pendant l’été, dit le directeur. On permettra à nos étudiants d’être plus reposés pendant l’année.»

Le Collège Sainte-Anne veut abolir l’approche «en silos», dans laquelle les élèves suivent des cours concernant des matières distinctes, pour adopter une approche multidisciplinaire. Les aires ouvertes seront privilégiées aux salles de classe fermées traditionnelles. L’école serait également la seule au Canada à être carboneutre.

Nouveau nom

L’Académie Sainte-Anne a récemment changé de nom afin de porter celui du Collège Sainte-Anne, préscolaire et primaire.

«On construit une marque forte qui s’étend dès le préscolaire jusqu’au secondaire», se réjouit la directrice des communications Nancy Gendron.

L’identité visuelle, l’écu et les couleurs propres à l’Académie seront conservés.

Articles similaires