Lachine & Dorval
10:39 11 février 2021 | mise à jour le: 11 février 2021 à 16:02 temps de lecture: 3 minutes

Un juge de ligne lachinois signe avec la Ligue américaine de hockey

Un juge de ligne lachinois signe avec la Ligue américaine de hockey
Photo: GracieusetéMaxime Bédard lors d’une partie de la Ligue junior majeure du Québec en 2019.

Un ancien joueur de Lachine, Maxime Bédard, signe un contrat d’un an comme juge de ligne avec la Ligue américaine de hockey (LAH), tout en continuant d’arbitrer au Québec.

C’était un mardi soir vers 17h qu’un coup de téléphone a changé la vie du Lachinois. «Hey Max, tu vas monter dans la ligue américaine», lui annonça son superviseur provincial. «Je ne m’attendais pas du tout à ça», raconte le jeune homme de 23 ans.

Il devait participer à sa première partie dans la LAH le 13 mars 2020, mais attend toujours l’opportunité d’enfiler ses patins en raison du confinement qui a débuté la veille.

Bédard a fait son entrée dans le sport à l’âge de trois ans dans les associations de hockey de Lachine et de l’Ouest-de-l’Île où il est resté jusqu’à l’âge de 16 ans.

Assurant une position de défenseur, il s’est fait repêcher par les Cobras de Terrebonne pour ensuite se faire échanger aux Panthers de Saint-Jérôme, en 2016.

Les entraîneurs convoitaient un attribut particulier de Bédard sur la glace. «J’étais un “brasseur”. Les coachs juniors étaient à la recherche d’un joueur qui pouvait défendre l’équipe», explique le jeune Lachinois.

Son comportement sur la patinoire était grandement récompensé en minutes de pénalités, une statistique que les futures arbitres et juges de ligne devraient minimiser autant que possible.

«J’ai dû prendre la décision de quitter le jeu. Je ne pouvais pas me permettre de me faire suspendre en tant que joueur si je voulais poursuivre une carrière comme arbitre», commente celui qui a quitté les Panthers après une saison.

Arbitrage

Trois ans plus tôt, l’ancien hockeyeur avait commencé ses premiers pas comme arbitre dans l’Association de hockey Lachine. Il a accumulé deux ans d’expérience dans le métier, là où il a appris son sport durant son enfance.

Bédard a ensuite été appelé pour participer au Amateur Combine de la Ligue nationale de hockey (LNH) à Buffalo. L’évènement permet d’introduire les métiers d’arbitre et de juge de ligne à des jeunes ayant du potentiel.

«C’est là que j’ai eu le déclic de vouloir être arbitre. J’ai eu la chance de rencontrer des professionnels comme Pierre Lambert qui est présentement dans la LNH», évoque-t-il.

Après avoir arbitré dans la région du lac Saint-Louis, la carrière du Lachinois a gravi une étape importante lorsqu’il a été promu au niveau provincial, en août 2017.

Ce nouvel échelon lui a permis d’arbitrer des parties du Junior AAA, Midget AAA, collégiales et universitaires.
«C’était tout un changement, mais j’ai pris beaucoup d’expériences dans ces ligues. Avoir 18 ans et arbitrer pour des armoires à glace de 26 ans était tout un défi», s’exclame Maxime Bédard.

Il a continué à faire son chemin jusque dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), où il arbitre toujours. C’est l’ancien juge de ligne de la LNH, Jean Morin, qui lui a appris la nouvelle, en août 2019.

«C’est un appel dont je vais toujours me rappeler, J’en ai encore des frissons», commente le Lachinois.

Maintenant à temps plein pour la LAH, Maxime Bédard souhaite encore soutenir ceux qui l’ont aidé à se rendre où il est aujourd’hui, et peut-être poursuivre son chemin vers la LNH.

Articles similaires