Le Plateau-Mont-Royal
10:02 4 janvier 2021 | mise à jour le: 4 janvier 2021 à 10:38 temps de lecture: 17 minutes

Rétrospective de 2020, une année qui marquera l’histoire

Rétrospective de 2020, une année qui marquera l’histoire
Photo: Pablo Ortiz/MétroLa traverse piétonne de la rue Hutchison et du boulevard Saint-Joseph, à la limite d'Outremont et du Plateau-Mont-Royal

Pandémie, distanciation, pistes cyclables, rues piétonnes, fermetures, fonds d’urgence : 2020 aura été une année faste en actualité. Métro Média vous propose une rétrospective des faits marquants de la vie de quartier dans Le Plateau-Mont-Royal.

Janvier

Les véhicules polluants pénalisés

Une hausse de la tarification des vignettes de stationnement est adoptée pour les véhicules énergivores, dont le coût annuel passe de 140$ à 225$.

Les véhicules à faible émission de gaz à effet de serre ainsi que les personnes à faibles revenus ne sont pas concernées par cette mesure qui vise, comme l’indique le maire de l’arrondissement Luc Rabouin, à «poursuivre les efforts de transition écologique».

Pétition contre le gaspillage alimentaire

La Ville de Montréal s’engage à tenir une consultation publique sur le gaspillage alimentaire après qu’une citoyenne du Plateau-Mont-Royal ait récolté 15 848 signatures dans une pétition dédiée à cette cause.

«Cette consultation est indispensable parce qu’il faut que ça change. Je défends avec véhémence ceux qui ont faim et qui voient de la nourriture être gaspillée», dit Atlantide Desrochers, l’initiatrice de cette pétition.

Février

La rue Saint-Denis plus dynamique

Après avoir connu une période difficile, la rue Saint-Denis reprend de la vigueur alors que le nombre de locaux vacants est en diminution. «On sent un certain renouveau dans les commerces.

C’est une bonne nouvelle», se réjouit la directrice générale de la Société de développement commercial de la rue Saint-Denis, Kriss Naveteur. Afin de continuer sur cette lancée, le Plateau–Mont-Royal effectue des changements de zonage qui pourraient aussi aider à répondre aux besoins en matière de logements dans l’arrondissement.

Plus d’épiceries de vrac

L’essor de la tendance d’achat en vrac s’observe concrètement dans le quartier avec l’apparition de nouveaux commerces basés sur le concept des contenants réutilisables.

L’épicerie Vrac & Bocaux ouvre le 1er février sur l’avenue Mont-Royal, suivie par l’épicerie Loco du Plateau, également sur la même artère commerciale, en août, puis l’épicerie Basta, sur la rue Rachel, en septembre.

Mars

Montréal en état d’urgence

La pandémie mondiale de la COVID-19 gagne le Québec et l’éclosion du nombre de cas à Montréal force la Ville à déclarer l’état d’urgence. Les citoyens s’organisent pour travailler et étudier à la maison, les bars et les restaurants doivent baisser leurs stores et les chantiers de construction cessent leurs activités.

Entre stupeur et improvisation, le courage des travailleurs essentiels est souligné. Sur le Plateau-Mont-Royal, des centaines de commerçants, éboueurs, soignants et autres employés de première ligne bravent chaque jour les risques de contamination pour assurer leur mission.

Branle-bas de combat des organismes communautaires

Les mesures de confinement et les pertes d’emploi augmentent considérablement le nombre de citoyens dans le besoin. Les demandes d’aide alimentaire explosent. Face à cette situation sans précédent, les organismes communautaires jouent un rôle déterminant.

Des sites de ravitaillement sont déployés à travers l’arrondissement ainsi que des patrouilles d’aide mobiles, comme celle de L’Anonyme, qui sillonne le Plateau pour distribuer des denrées essentielles aux personnes en situation d’itinérance.

Premier corridor sanitaire sur l’avenue du Mont-Royal

Le Plateau – Mont-Royal, qui est particulièrement dense par rapport aux autres arrondissements de la Ville, déploie son premier corridor sanitaire sur l’avenue du Mont-Royal, entre la rue Fullum et l’avenue du Parc, afin de favoriser la distanciation sociale des passants.

Cette zone de sécurité s’étend sur près de 2,7km, bordée d’environ 1500 barrières. L’initiative sera par la suite répétée sur l’avenue Laurier, l’avenue du Parc, la rue Rachel et devant certains commerces essentiels.

Avril

Création d’un fond local d’urgence

Une aide financière d’urgence chapeautée par l’organisation philantropique Centraide du Grand Montréal et le CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal permet d’amasser 175 000$ que se partagent 25 organismes du quartier dont le Centre d’aide à la famille, la Mission communautaire Mile End, le Resto Plateau et La Porte Ouverte Montréal.

Ce fond local d’urgence sera réactivé en juillet, pour continuer à soutenir l’action des organismes communautaires.

Une augmentation de 40% en pleine pandémie

Alors que la crise du coronavirus affecte gravement les commerçants, le restaurant Comptoir 21 du Mile End, situé sur la rue Saint-Viateur Ouest, n’a eu d’autre choix que de fermer ses portes après avoir été confronté à une hausse importante de son loyer. Le propriétaire du local commercial voulait imposer à son locataire une augmentation de loyer mensuelle d’environ 1500$. «Ça faisait 10 ans qu’on était ouvert. On était en renouvellement de bail et le propriétaire voulait augmenter notre loyer de 40%», confiait alors à Métrole propriétaire du restaurant, David Asseraf.

L’arrondissement passe en mode virtuel

Pour s’adapter aux mesures de confinement, l’arrondissement rend la plupart de ses services accessibles via internet. Les conseils municipaux et les séances d’informations sont diffusés sur des plateformes en ligne, les demandes de permis se font également virtuellement.

«La pandémie nous a permis d’essayer des choses et certaines vont rester par la suite. L’obtention des permis en ligne, par exemple, est un acquis pour toujours», dit le maire du Plateau-Mont-Royal, Luc Rabouin.

Priorité au dépistage

Alors que la Santé publique encourage le dépistage du plus grand nombre de citoyens, les centres de test se multiplient dans le quartier. De longues files d’attente se créent devant l’ancien hôpital Hôtel-Dieu, bientôt désengorgées par les autres centres de dépistages et des cliniques mobiles sillonnant le territoire.

Mai

La culture perdure

Fanfare ambulante, pièces de théâtre en plein air, concerts virtuels, expositions extérieures… Pour lutter contre la morosité ambiante et faire vivre l’art et la culture malgré la pandémie, l’arrondissement s’associe à la Caisse Desjardins du Plateau pour créer un fond culturel spécial de 70 000$. Cette somme subventionnera 68 manifestations culturelles dans le quartier durant l’été.

Les défenseurs du terrain de balle-molle déboutés en cour

Les citoyens qui se sont mobilisés pour réclamer la préservation d’un terrain de balle-molle situé dans le parc Jeanne-Mance ont été déboutés en cour. Deux ans plus tôt, l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal a démantelé le «terrain nord» du parc Jeanne-Mance en raison d’un incident survenu à l’été 2016.L’administration municipale planche actuellement sur le plan directeur qui détaillera les grandes étapes du réaménagement à venir du parc Jeanne-Mance, ce qui inclut le «terrain nord».

Vive les vélos-cargos

Les Sociétés de développement commercial du boulevard Saint-Laurent, de l’avenue du Mont-Royal et des rues Saint-Denis et Laurier s’associent à la Ville de Montréal et à l’OBNL Jalon Mtl pour développer le projet Colibri, un service de livraison à vélo. Écologique et rapide, ce concept permet d’encourager l’achat auprès des commerces locaux et de désengorger les rues des camions de livraison.

Juin

Alerte canicule

Des vagues de chaleur caniculaires étouffent Montréal et l’arrondissement ouvre ses piscines, pataugeoires, brumisateurs et jets d’eau pour permettre aux citoyens de se rafraichir. Les personnes plus vulnérables sont également incitées à fréquenter les boutiques et lieux climatisés, toujours en respectant les règles sanitaires.

Réouverture des bars et terrasses

Les bars et restaurants se remettent progressivement en route, profitant pour beaucoup de terrasses aménagées sur la rue afin de respecter la distanciation sociale. @B:De nouvelles consignes font désormais partie du quotidien des employés et des clients : port du masque, désinfection des mains, écrans de plexiglass pour minimiser les risques de propagation du virus.

Place aux piétons !

La piétonisation de l’avenue du Mont-Royal connait un vif succès auprès des promeneurs et de la majorité des commerçants qui voient leur achalandage remonter après plusieurs mois de crise sanitaire.

Cette mesure issue du Plan de déplacements estival de la Ville permet de faciliter la distanciation physique tout en offrant un espace privilégié pour se balader. Le renouvellement de cette initiative est en discussion pour l’été 2021.

Juillet

Retour de l’hebdo

Après avoir cessé ses activités pendant plus d’un an, l’hebdomadaire du Plateau-Mont-Royal revient en force. À la fin de 2018, Métro Média avait cessé de distribuer sa publication d’information locale dans l’arrondissement. «On a tout essayé, mais on avait un manque de revenus et un manque de support des commerçants», expliquait en juillet le directeur général de Métro Média, Andrew Mulé. L’entreprise, qui possède le journal Métro et 19 hebdomadaires locaux, a décidé de relancer la publication dans un nouveau format.

Le Mile End passe en terrasse

Des tronçons de la rue Saint-Viateur et des avenues Bernard et Fairmount Ouest sont temporairement aménagés afin de faciliter la circulation des piétons et la relance des commerces.

Ces derniers peuvent installer des terrasses gratuitement devant leur établissement durant l’été et la circulation des voitures est limitée à 20km/h pour plus de sécurité. Des stationnements sont retirés afin de laisser plus de place aux piétons et aux cyclistes sur la chaussée.

Enseignes historiques protégées

L’arrondissement vote un projet de modification réglementaire visant à protéger 17 enseignes commerciales d’intérêt historique, une première à Montréal.

L’objectif en est de préserver ces «petits morceaux d’histoire racontés» là où ils se trouvent, et ce même si le commerce change vocation. Parmi les bannières recensées se trouvent celles de Saint-Viateur Bagel, de H. Lalonde & Frère, du Cinéma L’Amour, du bar Les Verres stérilisés, de la charcuterie Schwartz’s et du barbier Chez Ménick.

Mobilisation pour une relance verte

Des militants écologistes établissent un campement d’une vingtaine de tentes place des Fleurs-de-Macadam pour réclamer un plan de relance «juste, vert et local» du gouvernement afin d’atteindre la «carboneutralité» d’ici 2025.

Suscitant tantôt l’amusement, tantôt la curiosité des passants, ils profitent de ce court séjour sur l’avenue du Mont-Royal pour faire passer leur message de sensibilisation.

Août

Travaux polémiques du REV

Les travaux du Réseau express vélo (REV) débutent sur la rue Saint-Denis dans une climat de fortes divisions entre les commerçants de la rue. Les opposants reprochent notamment à la Ville de ne pas les avoir concertés dans ce projet et de leur imposer des travaux restreignant l’accès à leurs boutiques à une période déjà difficile pour leurs affaires. Cet axe cyclable polémique sera officiellement inauguré au mois de novembre.

Ambiance estivale sur le boulevard Saint-Laurent

Pour aider les commerçants du boulevard Saint-Laurent éprouvés par la pandémie, la portion située entre la rue Sherbrooke et l’avenue du Mont-Royal est rendue piétonne pendant 11 jours.

Une terrasse de près de 50 mètres, ainsi qu’un corridor artistique dédié aux piétons y sont aménagés. Cette piétonisation est aussi une opportunité pour le Festival Mural, ayant dû se réinventer à cause de la pandémie avec des événements ponctuels sur le terrain et virtuels.

Le Plateau voit vert

Dix nouvelles ruelles vertes ont été inaugurées cette année sur le Plateau–Mont-Royal, portant leur nombre à 102 sur l’ensemble du territoire.

L’arrondissement tâche de réaliser les projets qui se démarquent sur le plan du verdissement et possède un appui marqué de la communauté. Ces réalisations estivales ont permis de remplacer plus de 1400 m² d’espaces asphaltés par des plantations de vivaces, d’arbres et d’arbustes, avec un budget de 550 000 $.

Septembre

Nouveau projet l’École supérieure de ballet du Québec

Logée à la même adresse de la rue Rivard depuis près de quarante ans, l’École supérieure de ballet du Québec (ESBQ) dévoile son ambitieux projet de s’établir à l’église Saint-Denis. La direction se dit enthousiaste et déterminée à l’idée de se doter d’infrastructures à sa mesure. Selon l’évaluation sommaire des coûts, l’ensemble du projet tournerait autour de 40 millions de dollars.

Suzanne Lareau passe la barre

Après 35 ans à Vélo Québec, dont 19 ans en tant que présidente-directrice générale, Suzanne Lareau a annoncé qu’elle quittait l’organisation. À la Maison des cyclistes, le quartier général de l’organisation situé en face du parc La Fontaine, elle a raconté à Métro les immenses progrès du cyclisme à Montréal.

Un budget participatif pour la transition écologique

Le Plateau-Mont-Royal adopte un budget participatif de 250 000$ pour réaliser des projets imaginés par les citoyens pour favoriser la transition écologique.

Cette initiative est la première à Montréal à être élaboré autour d’une telle thématique centrale, selon Luc Rabouin, maire de l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal. Pour lui qui a étudié la question à travers les pages de son ouvrage Démocratiser la ville, le lancement de ce projet est un accomplissement notable de son mandat.

Démantèlement des panneaux publicitaires

Une saga qui perdure depuis près de 10 ans prend fin sur le Plateau-Mont-Royal, alors que les grands panneaux publicitaires commencent à être démantelés.

«C’est une très grande victoire dans la lutte contre la pollution visuelle, se félicite Alex Norris, conseiller municipal du district de Jeanne-Mance et porteur du dossier. Les principaux bénéficiaires de cet arrangement étaient une poignée de puissantes entreprises publicitaires. Les perdants, ce sont les citoyens qui doivent regarder ces laideurs au quotidien.»

Un parc éducatif pour les cyclistes

Le Plateau–Mont-Royal inaugure Le Jardin du Petit Monde à Bicyclette dans le parc Lafontaine, un projet réalisé en collaboration avec Vélo Québec dans le but d’offrir aux enfants de 2 à 12 ans un endroit protégé et ludique pour développer leurs compétences à vélo et apprendre les bases des comportements sécuritaires sur la route.

Octobre

Nouveau coup dur pour les commerçants

La redoutée seconde vague de COVID-19 force les propriétaires de bars et de restaurants à refermer leurs portes, une décision jugée «injuste» et «décevante» alors que peu d’éclosions ont eu lieu dans ces établissements. Les inquiétudes sont vives quant à la survie de l’industrie, qui tâche quand même de se réinventer via la vente à emporter.

Amende pour affichage en anglais

Le restaurant Deli 365 a été déclaré coupable d’infraction à la Charte de la langue française pour avoir affiché de la publicité commerciale exclusivement en anglais. Il devra s’acquitter d’une amende de 1500$. Situé dans le Mile-End, ce restaurant avait fait l’objet d’une plainte auprès de l’Office québécois de la langue française (OQLF) en 2019 pour avoir fait de la publicité et de l’affichage uniquement en anglais.

Un an de mandat pour Luc Rabouin

Le maire de l’arrondissement, Luc Rabouin, ne s’attendait certainement pas à vivre une première année de mandat si mouvementée.

«C’est en grande partie lié à la pandémie. […] Heureusement que je suis arrivé dans un arrondissement où la collaboration est bonne entre les fonctionnaires et le politique», dit-il à Métro. La gestion de la crise sanitaire ne l’a pas empêché de mener à bien certains grands projets, guidés par le souci d’une transition écologique dont il s’assume fervent défenseur, comme le développement du REV sur Saint-Denis ou la création d’un budget participatif vert sur Le Plateau.

Halloween doublement masqués

Malgré la pandémie, les résidents du quartier font perdurer la tradition d’Halloween. De nombreuses façades de maison sont décorées et la récolte de bonbons se fait dans le respect des règles sanitaires émises par la Santé publique.

La fin d’une icône ?

La Pizzaiolle de la rue Saint-Denis, devenue une véritable icône du Plateau Mont-Royal, annonce sa fermeture et la mise en vente du «diner Galaxie», une curiosité rétro, datant de 1952.

Novembre

Des tentes sur le Plateau

Après l’apparition de campements d’itinérants dans Hochelaga et Montréal-Nord, l’arrondissement voit à son tour s’installer des tentes sur son territoire, notamment au coin des rues Parc et Milton.

Ce phénomène aggravé par la pandémie presse la Ville à dévoiler son plan d’hébergement hivernal pour s’assurer que personne ne sera obligé de dormir dehors durant la saison froide. Neuf haltes-chaleur sont créées à Montréal, dont une dans les locaux de l’organisme La Porte Ouverte.

Un malaise, rue Saint-Denis

Yahya Maayouf, alias Art du malaise, un influenceur recruté par un établissement de santé pour promouvoir les règles sanitaires, a été largué après avoir diffusé une vidéo le montrant au cœur d’un important rassemblement tenu en marge de l’ouverture du restaurant Mont Tacos de la rue Saint-Denis. Dans des vidéos diffusées sur Instagram, on pouvait voir l’influenceur, sans masque, serrer des mains et donner des accolades aux participants.

Fausse prise d’otage, véritable panique

Une fausse alerte concernant une prise d’otage cause toute une commotion dans le Mile-End, alors que le Groupe tactique d’intervention du Service de police de la Ville de Montréal est déployé dans l’immeuble abritant les locaux d’Ubisoft, au coin des rues Saint-Laurent et Saint-Viateur. L’auteur de cette mauvaise blague aurait utilisé un subterfuge informatique pour conserver son anonymat.

Succès de l’achat local

La campagne de sociofinancement J’achète local dans le Plateau–Mont-Royal, lancée dans l’arrondissement pour soutenir l’achat auprès des commerces locaux, atteint 100% de ses objectifs, engendrant une dépense de 315 000$ dans les boutiques du quartier. Cette initiative aide les commerçants à survivre malgré les pertes engendrées par la pandémie.

La raclette fait polémique

Un traiteur a semé la controverse après avoir décidé de se «réinventer» en sous-louant une terrasse de l’avenue du Mont-Royal pour y vendre ses plats de raclette préparés directement sur le trottoir. Puisque cette pratique allait à l’encontre des règlements municipaux, le propriétaire de la Raclette du Patio s’est résigné à fermer son kiosque un mois après l’avoir ouvert, et ce,  malgré le succès obtenu auprès des clients.

Décembre

Un siècle en images

La rue Saint-Denis accueille une exposition à ciel ouvert composée d’une trentaine de photos des Archives nationales du Québec. Ces clichés retracent l’histoire du Plateau et de cette artère commerçante indissociable de l’histoire de Montréal. Ils resteront exposés jusqu’en mai 2021.

Subventions pour les produits hygiéniques

L’arrondissement annonce l’octroi de 15 000$ en subventions aux citoyens pour l’utilisation de produits d’hygiène durables comme les couches lavables, les culottes et coupes menstruelles et les protections contre les fuites urinaires.

Écologiques et économiques, ces alternatives sont de plus populaires auprès des citoyens. Grâce à ce projet près de 85 000 couches jetables seront détournées des vidanges du quarter en 2021.

Une première SQDC

Il aura fallu attendre deux ans après la légalisation de la marijuana au pays pour qu’une première succursale de la Société québécoise du cannabis (SQDC) ouvre ses portes sur l’avenue du Mont-Royal.

 

Articles similaires