Le Plateau-Mont-Royal

Cinquième édition du Programme de soutien aux actions culturelles

PSAC
Le Cirque Nature, un projet retenu pour la quatrième édition du PSAC, en présentation pendant l’été 2020. Photo: Toma Iczkovits/Gracieuseté Plateau-Mont-Royal

Plusieurs artistes vont se produire dans les rues du Plateau-Mont-Royal pendant l’été 2021 dans le cadre de la cinquième édition du Programme de soutien aux actions culturelles (PSAC). Cette année, 11 projets ont été retenus par l’arrondissement, qui est derrière l’initiative.

Le but principal du programme est de soutenir les événements extérieurs qui contribuent à l’animation de l’espace public. Les projets retenus proposent donc tous des activités accessibles à tous et se déroulant à l’extérieur. L’arrondissement cherche à apporter de la vitalité au milieu de vie de ses citoyens en y créant une expérience culturelle urbaine distinctive.

Les ruelles vertes, les coopératives et les commerces du secteur seront mis en valeur grâce au PSAC. De plus, les projets retenus vont rejoindre les personnes de toutes les communautés, dont celles autochtones, ainsi que de toutes les tranches d’âge, incluant les aînés, soutient Mme Blanco.

Le PSAC est doté d’une enveloppe totale de 95 000 $ cette année. Ce budget va rendre possibles 52 activités et représentations, qui auront lieu partout dans l’arrondissement. Toutes les œuvres seront partagées au public dans le respect des consignes en vigueur au moment de leur présentation.

Même si tous les événements se déroulent à l’extérieur, la pandémie représente un défi auquel les organisateurs ont dû s’adapter, explique la conseillère du Plateau-Mont-Royal, Josefina Blanco. De nombreux projets qui avaient été retenus pour la quatrième édition, en 2020, ont dû être reportés afin de respecter les mesures sanitaires en place. Certains d’entre eux feront toutefois partie de la programmation 2021, s’ajoutant ainsi aux 11 autres projets retenus.

«En plus des 11 projets qui ont été annoncés, il y en a huit autres qui avaient été sélectionnés pour l’édition précédente, qui vont avoir lieu cet été», souligne Mme Blanco.

Pour tous

L’inclusion la proximité, l’inventivité, l’impact et la sécurité sont les critères sur lesquelles se sont basés les membres du comité de sélection.

L’arrondissement a ainsi tenté d’aller chercher des arts de toutes les disciplines. Il était important d’avoir une certaine variété dans les œuvres présentées, mentionne Mme Blanco. Une diversité peut donc être constatée parmi les projets retenus.

Pour sa cinquième édition, le PSAC met entre autres de l’avant la musique, le chant, le théâtre, la danse, le cirque, l’art visuel, le dessin et la peinture.

Articles récents du même sujet