Le Plateau-Mont-Royal

Le Plateau: quatre demandes de subventions pour la sécurisation de rues

Dos d'âne circulation sécurité
Photo: Félix Lacerte-Gauthier/Métro

Le Plateau-Mont-Royal a approuvé quatre demandes de subventions pour des projets de sécurisation et de verdissement de rues et d’intersections.

Les demandes en question ont été déposées au Programme d’aide financière au développement des transports actifs dans les périmètres urbains (TAPU). Celui-ci peut couvrir jusqu’à 50% des coûts admissibles. Le montant alloué en subventions pourrait s’élever à près de 920 000$.

Les initiatives s’inscrivent toutes en continuité du programme de sécurisation des voies publiques, particulièrement autour des écoles, des parcs et des générateurs de piétons. En partageant mieux la route au profit des piétons et cyclistes, les élus espèrent voir une amélioration dans le bilan routier.

Les travaux qui seront effectués incluront l’ajout de saillies de trottoir, la réduction de la largeur des chaussées carrossables, l’élargissement des trottoirs et l’ajout de fosses de plantations. Selon l’arrondissement, les objectifs de ces travaux sont de sécuriser le parcours des piétons, d’améliorer la visibilité entre les différents usagers, de réduire la vitesse de circulation des véhicules et de réduire le volume de véhicules.

Si les demandes de subventions déposées sont acceptées, le soutien financier du ministère des Transports du Québec (MTQ) se chiffrerait entre 200 000$ et 250 000$ par projet.

D’autres demandes des citoyens

Malgré l’annonce de ces quatre projets, les élus du Plateau comptent réaménager d’autres rues dans un futur proche. Le maire Luc Rabouin l’a confirmé en répondant à quelques questions de citoyens lors du dernier conseil d’arrondissement.

L’ajout de dos d’âne sur la rue de Bordeaux, entre la rue Rachel et l’avenue du Mont-Royal, à proximité du parc des Compagnons-de-Saint-Laurent, a notamment été évoqué. Le maire a confirmé que l’arrondissement avait toujours l’intention de procéder à ces travaux.

«Les rues Cartier et Bordeaux sont des rues artérielles, donc on doit avoir la délégation du Service de l’urbanisme et de la mobilité pour pouvoir être en mesure d’intervenir, mais on veut le faire», a répondu M. Rabouin à question d’un citoyen.

Quatre projets

  • Réaménagement de la rue Franchère, au sud de Mont-Royal Est, et de la terrasse Guindon;
  • Réaménagement de l’intersection des rues Marie-Anne Est et Messier;
  • Réaménagement de la rue Marie-Anne Est, entre Cartier et Bordeaux;
  • Réaménagement de la rue Napoléon, entre Saint-Christophe et Saint-Hubert, et de la rue Saint-Christophe, entre Napoléon et Roy Est.

Articles récents du même sujet