Ouest-de-l'Île
17:01 20 novembre 2018 | mise à jour le: 20 novembre 2018 à 17:01 temps de lecture: 3 minutes

Ambassadrice des cadets

Ambassadrice des cadets
Photo: François Lemieux/Cités Nouvelles

Une cadette de 18 ans de l’Escadron 830 de Pierrefonds représentera les 6500 cadets de l’Air du Québec et de la Vallée de l’Outaouais en Ontario. En tant qu’ambassadrice, Christelle Ayoub devra principalement promouvoir son organisation auprès de membres potentiels et de contribuer à former la relève.

Sélectionnée à la fin septembre pour son implication communautaire, son leadership, sa capacité à communiquer clairement et sa connaissance du programme, Mme Ayoub a été surprise par sa nomination.

«Je ne m’y attendais vraiment pas. Mais quand je vais dans un projet, j’y vais à fond. Il n’y a rien qui peut m’arrêter. Je suis hyperfière. J’ai quand même un statut. C’est un rôle important», raconte-t-elle.

Durant son mandat d’un an, la cadette entend utiliser le bouche-à-oreille, les réseaux sociaux et des visites dans les écoles afin de faire connaître les cadets de l’air.

«C’est un beau programme avec des possibilités de carrière. Je suis aussi là pour fournir des idées et rajeunir le programme parce que, sans progrès, ce n’est pas vraiment un programme», indique-t-elle.

Mme Ayoub sera accompagnée dans sa tâche par un groupe de sept autres cadets, qui agiront en tant que porte-parole des différentes régions de la province.

«Je vais les encadrer, les guider et les aider et eux m’aideront aussi», mentionne-t-elle.

Mme Ayoub aura aussi comme mission de promouvoir la cohésion entre les corps de cadets de l’Air, de l’Armée de terre et de la Marine.

«Le fait qu’on ait différentes branches, ça crée parfois de la friction. Je suis là pour unir les cadets ensemble. Je dois travailler avec les autres ambassadeurs de l’Armée et de la Marine, pour faire en sorte qu’on soit plus unis, donc plus forts», souligne-t-elle.

Développement personnel
Après quatre ans dans l’Escadron 830, Mme Ayoub juge que l’organisation lui a beaucoup apporté.

«Quand je suis arrivée, j’étais vraiment gênée, je ne m’exprimais pas beaucoup et je n’avais aucune motivation, aucun entrain ni de passion. Depuis, j’ai rencontré plein de belles personnes et de bons amis. Ça m’a aussi apporté certaines compétences comme le tir de précision. Je suis maintenant instructrice qualifiée», précise-t-elle.

Ouvert aux 12 à 18 ans, le programme des cadets de l’Air vise à développer le leadership et la bonne forme physique en plus de familiariser les participants à l’aviation dans les Forces canadiennes.

Parmi les activités offertes, on retrouve la marche militaire, l’art oratoire, le tir de précision, la musique et le sport. Le programme offre aussi la possibilité, à partir de l’âge de 16 ans, de cheminer pour obtenir une licence de pilote.

Articles similaires