Rosemont
17:08 13 novembre 2020 | mise à jour le: 13 novembre 2020 à 17:08 temps de lecture: 2 minutes

Hausse des cas dans Rosemont-La Petite-Patrie, une situation à surveiller

Hausse des cas dans Rosemont-La Petite-Patrie, une situation à surveiller
Photo: Denis Germain/MétroUn citoyen en train de se faire tester dans une clinique de Pointe-Saint-Charles.

Entre le 27 octobre et le 9 novembre, la Direction régionale de la santé publique de Montréal a recensé 240 nouveaux cas d’infection à la COVID-19 dans Rosemont-La Petite-Patrie. Cela représente environ 7% du total des 3439 cas déclarés sur cette période à Montréal.

«Parmi les cinq arrondissements comptant le plus grand nombre de cas, seuls Rosemont-La Petite Patrie et LaSalle ont vu le nombre de cas augmenter, comparativement à la période de 14 jours qui précède», note la Santé publique.

Contrairement à ce qu’on pouvait observer lors de la première vague, ces nouvelles contaminations concernent des personnes plus jeunes et notamment les enfants de 10 à 19 ans. Les milieux fermés (CHSLD, maisons pour aînés, hôpitaux) sont d’ailleurs très peu touchés.

Appelé à réagir, l’arrondissement ne se dit pas inquiet pour le moment, mais surveille de près l’évolution de la situation sur son territoire.

«Nous avons mis en place plusieurs mesures et de l’affichage afin que les consignes sanitaires soient respectées dans toutes nos installations», explique ainsi Virginie Pichet, responsable des communications à l’arrondissement, soulignant aussi la résilience des rosepatriens.

Pas assez de dépistage?

Une unité mobile de dépistage avait justement été déployée dans Rosemont entre le 6 et du 10 novembre dernier par le CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal, mais il ne semble pas avoir attiré beaucoup de résidents du quartier.

«Malheureusement, un faible nombre de citoyens s’y sont présentés, un enjeu rencontré de plus en plus fréquemment lors du dépistage de proximité», souligne Geneviève Bettez, cheffe de service relations publiques du CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal.

Si la situation venait à changer dans le secteur, le CIUSSS pourrait redéployer une unité mobile dans Rosemont au cours des prochaines semaines.

Pour sa part, le CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal, qui couvre notamment la Petite-Patrie, a ouvert son nouveau site intérieur de dépistage sur le boulevard Crémazie est. Une clinique mobile sera aussi en fonction au CHSLD de la Petite-Patrie du 22 au 28 novembre.

Articles similaires