Saint-Laurent

3,5 M$ pour l’école Vanguard

3,5 M$ pour l’école Vanguard
Photo: Johanna Pellus/TC MediaLa Fondation n’a pas été en mesure d’atteindre son objectif de 4 M$.

Forte d’une campagne de financement qui s’est étalée sur cinq ans, l’école Vanguard pourra financer de nombreux projets visant à soutenir le parcours académique des jeunes ayant des troubles d’apprentissage.

Les 3,5 M$ permettront d’abord de soutenir un fonds d’étude pour venir en aide aux familles étant difficultés financières.

«Les bourses pour les parents, c’est quelque chose de continu», explique la directrice de la Fondation Vanguard, Nicole de Flandre. On a plusieurs familles, ne serait-ce que pour le transport, qui viennent de loin. C’est sûr que pour eux ça fait une grande différence dans leur vie.»

Vanguard a également implanté Google Classroom, une plateforme numérique qui permet de diffuser du contenu pédagogique et d’accéder à des exercices en ligne.

D’autres projets permettront également le développement du Centre d’expertise de Vanguard, qui offre des formations à travers le Québec, l’acquisition de nouvelles technologies qui ira, par exemple, au club de robotique de l’école.

«Le besoin pour aider les jeunes avec des difficultés d’apprentissage ne fait qu’augmenter partout au Québec», indique le président d’honneur de la campagne, André B. Charron.

Les fonds aideront également à la pérennité du complexe de sports et d’art dramatique.

À suivre
Un autre projet de financement est à venir en septembre. L’argent contribuera à un programme musical novateur s’appuyant sur le développement des apprentissages mathématiques, en collaboration avec trois facultés de l’Université de Montréal.

En marge des programmes réguliers du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Vanguard accueille annuellement 1 100 élèves du primaire et du secondaire détenant des difficultés graves d’apprentissage.