Saint-Laurent

Troisième arrêt de l’unité mobile de dépistage à Saint-Laurent

Une clinique de dépistage mobile a été aménagée dans un autobus de la STM.
Une clinique de dépistage mobile a été aménagée dans un autobus de la STM. Photo: Archives

Pour une troisième fois en quelques semaines, une unité mobile de dépistage sera de passage dans Saint-Laurent, qui a récemment franchi le cap des 1000 cas confirmés de COVID-19.

Un des six autobus de la Société de transport de Montréal (STM) convertis en centre de prélèvement s’installera les 11 et 12 juin au parc Painter (260, rue Marcotte) à Saint-Laurent, entre 10h et 16h. Les heures pourraient changer advenant une chaleur accablante.

Pour se faire dépister sans rendez-vous, on doit présenter des symptômes de la COVID-19 ou avoir été en contact avec quelqu’un qui est infecté. Après un lavage de main en règle et le triage, le prélèvement en trois étapes dure quelques secondes. Les résultats devraient être obtenus dans un délai d’environ 24 heures.

Il est important d’avoir en sa possession une carte d’assurance maladie, si disponible. Si vous n’en avez pas, vous pouvez simplement présenter une autre pièce d’identité.

Le but est d’effectuer quelque 200 tests par jour dans cette unité mobile de dépistage à Saint-Laurent. Il s’agit d’un des efforts mis en place pour atteindre l’objectif du gouvernement Legault de plus de 14 000 tests quotidiens.

Articles récents du même sujet