Saint-Laurent
20:13 16 juillet 2020 | mise à jour le: 16 juillet 2020 à 20:19 Temps de lecture: 3 minutes

Saint-Laurent dévoile son bilan environnemental et financier

Saint-Laurent dévoile son bilan environnemental et financier
Photo: 123RFSaint-Laurent fait un retour sur l'année 2019.

Les élus laurentiens ont dévoilé le bilan de l’arrondissement en matière d’environnement ainsi que de finances pour l’année 2019. Survol.

Les Laurentiens semblent accorder de plus en plus d’importance au recyclage des matières organiques. Le nombre de tonnes est passé de 4061 en 2018 à 4324 en 2019. Le service de collecte à domicile mis sur pied en 2015 est maintenant accessible à près de 20 000 foyers.

Il est également estimé que 65% des foyers qui détiennent des bacs bruns ont toujours besoin de conseils et de soutien pour l’utilisation. En effet, seulement 35% des maisons visitées par les patrouilleurs de l’arrondissement en faisaient un usage adéquat.

Néanmoins, ce sont 105 tonnes de compost ont été produits en partir à partir des tonnes collectées en 2019.

Du côté des matières recyclables, une légère baisse du tonnage a été observée dans la dernière année. L’arrondissement associe le phénomène au mode de vie zéro déchet qui gagnerait en popularité.

Plus de 22 520 tonnes de déchets domestiques ont été recensées à Saint-Laurent en 2019, pour une légère baisse de moins d’un pour cent.

Ces efforts ont permis de lever le taux de détournement de l’enfouissement à 36%.

Finances

Que ce soit du côté des infrastructures, de l’environnement ou encore des loisirs, plusieurs dossiers ont progressé au courant l’année dernière à Saint-Laurent. L’arrondissement a enregistré un surplus de 4 M$, avant les ajustements de la ville-centre, sur un budget de 71 M$.

En affaires municipales et économie, l’administration locale est parvenue à réaliser 60% des objectifs inscrits dans l’organisation stratégique 2017-2021, qui se décline sur six plans distincts tels que les déplacements et la réduction des gaz à effet de serre.

Les investissements en infrastructures ont aussi fait leur marque dans la dernière année. Saint-Laurent et la ville-centre ont dépensé 2,3 M$ pour la réfection de chaussées et de trottoirs, notamment.

Au coût de 136 000$, des travaux visant à rajeunir la Bibliothèque du Vieux Saint-Laurent ont eu lieu. Elle a été inaugurée en mars. Par ailleurs, 200 000$ ont été investis pour la mise sur pied d’un médialab à la Bibliothèque du Boisé. Plus de 5 800 nouveaux abonnés ont été recensés.

L’arrondissement a adopté une nouvelle politique de développement durable qui s’adresse tant aux citoyens, qu’aux entreprises du secteur que la municipalité elle-même. C’est d’ailleurs dans cette optique que le Rendez-vous de l’écocitoyen s’est tenu en octobre, alors que des conférences et ateliers de sensibilisation étaient présentés aux Laurentiens et ainsi qu’aux entreprises.

Articles similaires