Saint-Laurent
15:59 26 octobre 2020 | mise à jour le: 27 octobre 2020 à 10:42 temps de lecture: 2 minutes

Relance économique de Saint-Laurent: l’innovation comme mot d’ordre

Relance économique de Saint-Laurent: l’innovation comme mot d’ordre
Photo: Gracieuseté - Machinerie PharmaCosL’entreprise laurentienne Machinerie PharmaCos a profité de la pandémie pour varier sa production.

Les projets d’envergure qui pousseront à Saint-Laurent dans les prochaines années assureront la relance économique municipale, a fait valoir le maire Alan DeSousa dans une visioconférence avec des acteurs locaux du milieu des affaires.

Le politicien a fait la liste des nouveautés qui verront le jour dans l’arrondissement. À commencer par le corridor de la biodiversité, qui doit se déployer dans les prochaines décennies afin de revigorer la verdure et de la protéger à long terme.

Saint-Laurent accueillera aussi d’ici quelques années cinq stations du Réseau express métropolitain (REM). Trois d’entre elles seront ancrées dans des secteurs considérés comme névralgiques par le maire, soit Marie-Curie – dans le secteur du Technoparc -, l’A40 et Bois-Franc.

«Pour les entreprises de Saint-Laurent, ce projet novateur contribuera à faciliter les efforts de recrutement, a dit M. DeSousa. L’arrivée du REM simplifiera grandement les déplacements de nombreuses personnes qui travaillent et qui viendront travailler à Saint-Laurent.»

Un boom immobilier attend également les Laurentiens. La valeur des permis émis de janvier à septembre dans le secteur résidentiel serait 145% plus élevée qu’à la même période l’an dernier.

Le projet Midtown – dont les travaux sont en cours -, l’élaboration du Transit-oriented development autour de la gare Bois-Franc ou encore l’arrivée de tours à condos et unités d’habitation de Trantor immobilier seront à surveillés.

Réagir

Ces diverses installations apparaîtront toutefois d’ici plusieurs mois ou années. À court terme, ce sont les petites initiatives qui font la différence, indique M. DeSousa.

«Je pense que le long terme est à nos portes, dit-il. Il faut innover maintenant dans les prochaines semaines, prochains mois pour être capable d’en prendre avantage.»

Il cite en exemple l’ajout de panneaux solaires sur le toi de la mairie, sur le boulevard Marcel-Laurin.

La directrice générale de Développement économique Saint-Laurent (DESTL), Leesa Hodgson, en a pour sa part profité pour rappeler les ressources qui sont disponibles pour soutenir les entreprises locales dans leurs démarches. L’organisme propulse notamment le Centre d’expertise industrielle à Montréal.

Une centaine de personnes ont participé à la conférence organisée par la Chambre de commerce et d’industrie de Saint-Laurent – Mont-Royal (CCSL-MR).

Articles similaires