Saint-Laurent
10:32 14 juillet 2021 | mise à jour le: 14 juillet 2021 à 10:33 Temps de lecture: 3 minutes

Plus de 10 000 arbres plantés depuis 2008

Plus de 10 000 arbres plantés depuis 2008
Photo: Gracieuseté – Arrondissement de Saint-Laurent50 arbres ont été plantés le 27 mai dernier au parc Alexis-Nihon.

Saint-Laurent poursuit sa lancée pour un avenir plus écologique. La municipalité a annoncé avoir planté plus de 10 000 arbres depuis 2008 et continue ses efforts pour un quartier plus vert.

Alors que l’arrondissement poursuit les travaux annuels d’entretien de sa canopée, la municipalité a annoncé avoir planté plus de 10 834 arbres de gros calibre depuis 2008. Mais elle ne compte pas s’arrêter là et prévoit d’en ajouter 800 supplémentaires en 2021. Sur les 12 dernières années, plus de 900 arbres ont été plantés par année contre 50 à 75 avant 2008. Un arbre est considéré de gros calibre lorsqu’il atteint une taille minimale entre 2,20 et 2,50m, un diamètre d’au moins 55 mm et une motte de 70 cm de large pour un poids total compris entre 200 à 300 kg.

La préservation de l’environnement et de la biodiversité a toujours été au cœur des préoccupations de l’arrondissement. La plantation d’arbres permet de lutter contre les îlots de chaleur et de mieux s’adapter aux changements climatiques. «Le développement durable à Saint-Laurent fait partie de nos valeurs. Cela fait maintenant une vingtaine d’années que l’on déploie des efforts, bien avant que tous ces enjeux n’arrivent sous le radar des autres communautés», a expliqué le maire, Alan DeSousa, lors d’une entrevue.

Cette plantation massive d’arbres fait partie du plan de foresterie urbaine de l’arrondissement, lancé en 2009, qui vise à protéger son patrimoine arboricole et à mieux gérer ses arbres.

Un projet que la municipalité souhaite mettre à jour pour l’adapter aux problématiques de 2021. Elle planifie également de nouvelles plantations d’arbres, tout en continuant d’entretenir ceux déjà présents. 

« Nous allons maintenir ce rythme de plantations au cours des prochaines années conformément à notre vision de territoire municipal durable», précise tout de même le maire par voie de communiqué de presse.

Par ailleurs, la Ville a également proposé son projet de corridor de biodiversité au budget participatif de la Ville de Montréal afin de récolter quelques allocations. Il s’agit de la mise en place d’espaces pour la culture d’arbres et de végétaux comestibles et nectarifères selon une approche de permaculture privilégiant des plantes indigènes. À Saint-Laurent, la zone aménagée passera de la frontière de l’arrondissement à bois de liesse en allant jusqu’à la forêt 40. Les citoyens peuvent aller voter pour le projet sur le site realisonsmtl.ca.

Articles similaires