Saint-Laurent

Un projet pilote pour revaloriser le gypse à Saint-Laurent

L’entreprise Recycle Gypse Québec est chargée du projet pilote de valorisation du gypse à l’Écocentre Saint-Laurent. Photo: Istock - stockfour

Un projet pilote pour trier le gypse depuis l’écocentre Saint-Laurent devrait aboutir d’ici juin 2022. La Ville de Montréal souhaite recycler les résidus de construction, de rénovation et de démolition (CRD), en vertu de l’objectif du zéro déchet d’ici 2030.

La Ville a approuvé une convention avec le ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec, pour se voir accordée jusqu’à 142 821$. L’enveloppe représente près de 43% des dépenses escomptées par Montréal, au total de 329 921$.

À travers le projet, la Ville souhaite caractériser avec précision les résidus de CRD provenant des chantiers municipaux et collectés par ses services, afin d’en réduire la quantité envoyée pour enfouissement.

Elle procédera aussi à la recherche de solutions au niveau du marché local pour que le processus de récupération du gypse trié soit économiquement viable.

Une étude publiée par Recyc-Québec en 2018 sur le recyclage du gypse dans la province indique que plusieurs facteurs concomitants limitent une récupération systématique de la matière.

L’absence de tri à la source résulte en la contamination des résidus, ce qui en réduit les possibilités de recyclage. À cela s’ajoute un marché de débouchés hautement exigeants quant à la qualité du matériau.

Les perspectives commerciales restreintes s’accompagnent de plus d’un faible nombre de recycleurs.

La société d’État n’en recensait que trois à l’issue de son étude, dont un travaillant exclusivement pour un fabricant privé de panneaux.

La faible valeur intrinsèque du gypse récupéré est aussi pénalisante pour le transport depuis les pôles urbains pour recyclage en région.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Saint-Laurent.

Articles récents du même sujet