Saint-Léonard
15:45 1 avril 2020 | mise à jour le: 1 avril 2020 à 15:45 temps de lecture: 2 minutes

Saint-Léonard : Une étude pour trouver des solutions aux inondations récurrentes

Saint-Léonard : Une étude pour trouver des solutions aux inondations récurrentes
Photo: Zacharie Goudreault/MétroL'édifice Lucien-Saulnier, où siègent les élus montréalais pendant la réfection de l'hôtel de ville.

Dans l’espoir de régler problème d’inondations récurrentes à Saint-Léonard, le comité exécutif de la Ville de Montréal a commandé la réalisation d’une étude du réseau de drainage du bassin Langelier.

Ce bassin dessert présentement toute la partie nord de l’arrondissement, entre la 25e avenue à l’ouest et la rue du Champ d’eau à l’est.

Selon les documents de la Ville, l’objectif est de « réaliser un diagnostic de la situation actuelle et d’identifier et de justifier le set optimal d’interventions pour minimiser le risque d’inondation, et ce, en particulier pour les secteurs problématiques où d’importantes nuisances sont survenues à répétition. »

C’est une décision absolument nécessaire, selon Dominic Perri, conseiller de la ville pour le district Saint-Léonard-Ouest. « C’est un problème complexe, et j’espère que l’étude va confirmer les actions à entreprendre pour le régler. »

Plusieurs résidents de l’arrondissement sont aux prises avec la problématique d’inondations, qui perdure, selon eux, depuis des années.

Des recommandations en 2020

C’est Cima+ s.e.n.c. qui a remporté l’appel d’offres, auquel trois autres entreprises avaient également proposé une soumission.

Le contrat accordé s’élève à un montant total de 205 000 $. Cima+ s.e.n.c. aura un maximum de 8 mois pour terminer son rapport final et remettre ses recommandations.

Il s’agit d’une volte-face pour la Ville-centre. Lors d’une séance d’information publique tenue en octobre, elle avait affirmé qu’elle ne pouvait rien faire pour remédier le problème et que la responsabilité de se protéger des eaux relevait des résidents.

En novembre, le conseil d’arrondissement de Saint-Léonard avait adopté une motion demandant à la Ville de prioriser le dossier. M. Perri avait également interpellé l’administration municipale à quelques reprises sur la problématique.

« C’est une première étape, mais les actions doivent aussi suivre rappelle M. Perri. Je m’attends à ce que l’administration agisse aussi rapidement pour régler le problème une fois qu’on aura les recommandations. »

Articles similaires