Saint-Léonard
16:48 11 août 2020 | mise à jour le: 11 août 2020 à 18:36 temps de lecture: 2 minutes

Une reprise en vue pour la partielle de Saint-Léonard

Une reprise en vue pour la partielle de Saint-Léonard
Photo: Félix Lacerte-GauthierLes deux candidates de l'élection partielle, Angela Gentile et Arij El Korbi.

Le gouvernement provincial a donné le feu vert à la tenue d’élections partielles, suspendues depuis le printemps en raison de la pandémie. À Saint-Léonard, la mesure permettra d’élire une nouvelle conseillère de ville.

C’est à partir du 4 octobre prochain que les différentes municipalités concernées pourront lancer le processus pour combler leurs sièges vacants.

«La tenue des élections partielles constitue une étape importante pour favoriser la participation des citoyens à la démocratie municipale. Cela dit, notre priorité était d’abord de protéger la santé des électeurs et du personnel électoral» a simplement déclaré par communiqué Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation.

Elle ajoute compter sur la collaboration de tous pour que les éventuelles élections puissent se dérouler dans le respect des consignes de la Santé publique.

À Saint-Léonard, le poste de conseillère de Ville est vacant depuis la démission de Patricia Lattanzio, élue à la Chambre des communes en octobre 2019.

À Ensemble Montréal, on confirme qu’Angela Gentile restera bien la candidate du parti dans la circonscription.

«On était déçu que ça ait été arrêté au fil d’arrivée, mais nous sommes contents de pouvoir reprendre la course», souligne Thomas Marchand, conseiller en communication auprès du parti.

Il attend néanmoins qu’Élection Montréal divulgue davantage de détails sur la façon dont se dérouleront les procédures pour commenter davantage.

Pour le conseiller de ville Dominic Perri, il était plus que temps. «Ça fait presque un an que Saint-Léonard Est n’a pas de représentant. Le maire et moi avons essayé de couvrir le secteur, mais ça laissait quand même une voix de moins.»

Il rappelle que certaines questions demeurent en suspens, notamment ce qui adviendra du vote par anticipation qui avait déjà eu lieu en mars dernier, ainsi que les dépenses électorales.

Il n’a pas été possible d’obtenir une réaction de Projet Montréal, représenté dans cette partielle par la candidate Arij El Korbi.

Articles similaires