Sud-Ouest
17:39 24 octobre 2017 | mise à jour le: 24 octobre 2017 à 17:39 Temps de lecture: 4 minutes

Le parc Le Ber de nouveau éclairé

Le parc Le Ber de nouveau éclairé
Photo: (Photo: TC Media - Justine Gravel)

Après deux saisons sans pouvoir pratiquer le soir sur les terrains de football, de soccer et de baseball du parc Le Ber à Pointe-Saint-Charles faute de lumières, les équipes sportives pourront de nouveau y jouer dès le printemps prochain. L’installation de nouvelles tours d’éclairages débutera dans les semaines à venir, tout comme la réfection de l’entrée électrique.

À l’automne 2015, les élus avaient demandé à des représentants de l’arrondissement de Rosemont, responsable du service d’éclairage pour la Ville de Montréal, de réparer les lampadaires.

«Les tours d’éclairage étaient arrivés à la fin de leur vie, elles ont donc été retirées en janvier 2016. Leur entretien était devenu difficile et les remplacer était plus avantageux», mentionne Marilyne Laroche Corbeil, relationniste à la Ville de Montréal. Datant de 1953, ces tours menaçaient de tomber à tout moment.

Depuis, rien n’éclaire toutefois les terrains sportifs du parc de la rue Fortune, ce que déplorent certains résidents du secteur. «C’est dangereux de s’y promener le soir et les jeunes ne peuvent pas y jouer», mentionne Mario Boucher qui habite tout près.

George Widz, président des Aces de Pointe-Saint-Charles, soutient pour sa part que les dernières années ont été difficiles pour son club de football qui a l’habitude de pratiquer au parc Le Ber.

«La saison commence en juillet et termine en novembre, donc sans lumière c’est impossible de jouer. C’est pourquoi ils nous envoient dans un autre parc du quartier, comme le parc de La Vérendrye ou d’Argenson, mais c’est beaucoup plus loin», mentionne-t-il, précisant qu’il doit aller chercher les jeunes âgés entre 6 et 14 ans en minibus chaque fois et les raccompagner par la suite.

«Ça me fait plaisir de le faire, mais c’est mon temps à moi que je prends», ajoute M. Widz.

Délais
Afin de réaliser un projet intégré aux besoins des utilisateurs à long terme, la Ville a dû mener diverses études, ce qui expliquerait le long délai de remplacement des tours.

«Des contraintes géotechniques et la préparation des infrastructures à recevoir le Wi-Fi public ont nécessité la réalisation d’études techniques supplémentaires avant d’octroyer le contrat de réalisation des travaux», explique Mme Laroche Corbeil.

La firme Néolect a été mandatée par l’arrondissement du Sud-Ouest en septembre. Avec 1,3 M$, six tours d’au moins 21 m autour des terrains de football et de baseball seront érigées en plus d’une au sommet de la butte de glisse et de trois fût d’éclairage autour de l’aire d’exercice canin. Des massifs électriques et des puits d’accès afin de relier les nouvelles infrastructures d’éclairage seront également construits.

Les travaux préparatoires sont déjà débutés et ils se poursuivront pendant l’hiver afin que tout soit prêt pour le 31 mai. Étant donné la taille des structures, les terrains ne pourront pas être utilisés durant cette période.

Réaménagement
Les associations sportives ont été consultées plusieurs fois à propos de l’avenir du parc. «Ils nous demandent nos besoins chaque année et on leur fait souvent des recommandations. On ne demande pas l’impossible, pourtant rien n’est fait», explique M. Widz en espérant que cette année sera différente.

Le nouveau plan prévoit l’ajout d’un chalet et l’aménagement d’un terrain de soccer à l’endroit de l’actuel terrain de baseball, qui sera déplacé près du projet d’agriculture urbaine. La disposition des tours est donc compatible avec ces futures installations ainsi qu’avec la desserte en Wi-Fi public prévue en 2018.

«C’est une bonne chose parce qu’en ce moment le parc n’est vraiment pas adapté à une équipe de jeunes. Il n’y a pas de toilettes, pas de chalet, pas d’endroit pour entreposer nos équipements», se désole M. Widz.

L’arrondissement n’a pas encore déterminé quand le plan de réaménagement sera réalisé.

Articles similaires