Sud-Ouest
16:57 26 avril 2018 | mise à jour le: 26 avril 2018 à 16:57 Temps de lecture: 3 minutes

Adopter Ville-Émard

Adopter Ville-Émard
Photo: (Photo: TC Media – Isabelle Bergeron)

Guy Gélinas a eu le coup de cœur pour Ville-Émard dès son arrivée en 1991. Depuis, il ne cesse de travailler pour améliorer la vie de quartier et faire connaître le passé de ce secteur autrefois industriel. Près de trente ans plus tard, le voilà honoré par l’arrondissement du Sud-Ouest pour son implication dans sa communauté.

«J’ai été très surpris, dit-il humblement, quelques jours après le gala de reconnaissance qui se tenait au Théâtre Paradoxe. Il y a tellement de gens qui le méritent, c’est très flatteur.»

Cette mention honorifique, il ne l’a pourtant pas volé. Président de la Société d’histoire de Saint-Paul-Émard, membre du conseil d’établissement (CE) de l’école Honoré-Mercier et de nombreux CA, accompagnateur aux Services bénévoles aux Aînés et fondateur d’un site web en l’honneur de Ville-Émard, M. Gélinas a toujours donné généreusement de son temps pour le bien-être de ses pairs.

«Quand je vois les étoiles dans les yeux des gens que j’aide, c’est tellement gratifiant. Rien ne pourrait me faire plus plaisir», raconte le sexagénaire. Même s’il a ralenti ces dernières années pour passer davantage de temps avec ces deux petites-filles, il compte s’impliquer tant qu’il le pourra.

Relève
Éventuellement, M. Gélinas aimerait passer le flambeau aux générations futures en les initiant au bénévolat dès l’école secondaire. «Je suis toujours ébahi de voir à quel point les jeunes sont curieux et sont capables de développer des projets intéressants. C’est important de leur faire comprendre l’importance de s’impliquer très jeune», explique-t-il.

L’ancien photographe de presse, qui a notamment travaillé pour la Voix pop, a développé une belle relation avec les jeunes du quartier à travers son projet Jeunes Journalistes. Il introduisait les étudiants du primaire et du secondaire au journalisme afin de développer leur curiosité, alors qu’il était président de l’organisme Culture, Loisirs & Société, qui n’existe plus à ce jour.

Maintenant, il continue de collaborer avec eux par le biais du CE, en les accompagnant notamment dans des sorties scolaires et en suggérant de nouveaux projets à la direction de l’établissement.

Société d’histoire
Parmi toutes ses réalisations, sa plus importante est sans aucun doute la création de la Société d’histoire de Saint-Paul-Émard. «Bâtir quelque chose à partir de rien, c’est énormément de travail. C’est épuisant et demandant, mais je vais continuer parce que ça me passionne», souligne celui qui se dit accompagnée d’une belle équipe.

L’organisme ne comptait que très peu d’artéfacts lors de son inauguration à la bibliothèque de l’école Honoré-Mercier en 2014. Depuis, six expositions ont été présentées dans ses locaux du Complexe Dompark, sur la rue Saint-Patrick, et la collection d’archives ne cesse de croître.

Chose certaine, M. Gélinas continuera de développer ce projet qui lui tient à cœur et sur lequel il travaille depuis qu’il est établi dans Ville-Émard.
«Il y a tant à apprendre sur ce quartier», conclut-il.

Articles similaires