Sud-Ouest
17:09 15 mai 2020 | mise à jour le: 15 mai 2020 à 17:10

Un coup de main pour les commerçants du Sud-Ouest

Un coup de main pour les commerçants du Sud-Ouest
Photo: Sophie R. Bragg/Métro

Des commerçants locaux auront un coup de main pour tenter de garder la tête hors de l’eau. La Société de développement commercial (SDC) Les Quartiers du Canal, en partenariat avec la SDC Monk, lance une campagne de financement, qui invite le public à acheter des bons d’achat échangeables auprès de certains marchands.

L’initiative «Demain tout est possible», portée sur le site de financement participatif La Ruche, vise à amasser 50 000$ par la vente de 2 500 bons de 20$ chez l’un des commerces participants. La SDC Les Quartiers du Canal bonifie ensuite ce montant de 10$, portant sa contribution à 25 000$.

L’objectif de 75 000$ sera versé en liquidité aux commerçants de Griffintown, la Petite-Bourgogne, Ville-Émard et Saint-Henri. Près d’une quarantaine de petites entreprises ont joint la campagne.

«Un des gros problèmes en ce moment, c’est la liquidité. Ce projet peut permettre d’apporter un petit soulagement financier.»  — Marie-Josée Choquette, directrice générale de la SDC Monk

«Ça va nous aider à aller chercher un peu de volume et d’avoir de l’achalandage. L’idée est de survivre et de recevoir des gens», mentionne Solange Pati, copropriétaire de l’épicerie et restaurant Aliment Yasolo, qui a vu une baisse drastique de son chiffre d’affaires.

La campagne de financement est vue aussi d’un bon œil chez Le Trou Bagels.

«Il y a peut-être des citoyens qui vont dépenser un peu plus et avoir l’occasion d’essayer des choses qui n’auraient pas osé en temps normal. Chaque initiative est bonne et celle-ci je la trouve particulièrement généreuse parce que ça ne coûte rien au commerçant et il y a des bénéfices pour le citoyen», décrit le propriétaire, Damien Cussac.

La boutique d’accessoires et de cadeaux Lola Petite-Bourgogne estime également la campagne gagnante-gagnante, offrant une visibilité intéressante. «Même si les gens ne vont pas acheter un certificat-cadeau, ils vont entendre parler des magasins du quartier. Ça va peut-être les motiver à acheter dans le coin», fait valoir la directrice, Érika Boies.

Fermetures

Pour certains commerçants, cette aide arrive toutefois trop tard. Quelques-uns du boulevard Monk ont annoncé devoir fermer leurs portes en raison de la crise, mentionne la SDC du secteur. Le report de la réouverture des commerces au moins jusqu’au 25 mai est d’ailleurs reçu difficilement.

«Chaque jour, chaque semaine compte. On reçoit des coups de téléphone de détresse ou qui nous avisent d’une fermeture. On est en train de voir notre artère commerciale mourir», mentionne la directrice générale, Marie-Josée Choquette.

Selon elle, il sera nécessaire de bientôt penser à un soutien psychologique pour les entrepreneurs.

25 000$

«Demain tout est possible» vient aussi soutenir des organismes communautaires du Sud-Ouest. Desjardins s’engage à remettre 25 000$ à six organismes, par l’entremise de son programme Du cœur à l’achat. Le public est invité à offrir 20$, un don que Desjardins égalisera.

Pour plus d’infos: laruchequebec.com/demaintoutestpossible

Articles similaires