Sud-Ouest
11:53 3 juillet 2020 | mise à jour le: 3 juillet 2020 à 12:00 temps de lecture: 3 minutes

Une figure muséale n’est plus

Une figure muséale n’est plus
Photo: GracieusetéSœur Madeleine Juneau a contribué à la mise en valeur et à la sauvegarde de la Maison Saint-Gabriel.

Directrice générale de la Maison Saint-Gabriel depuis 1997, sœur Madeleine Juneau est décédée à l’âge de 74 ans. Plusieurs ont salué sa détermination, son énergie et son engagement pour faire connaître l’importance des Filles du Roy et des communautés religieuses dans l’histoire de Montréal.  

Membre de la Congrégation de Notre-Dame, sœur Juneau est morte le 25 juin à l’Hôpital de Verdun, où elle séjournait depuis quelques jours. Sa santé s’était fragilisée à la suite de complications liées à son diabète.

Après une carrière en enseignement, Madeleine Juneau a contribué à l’essor du musée situé à Pointe-Saint-Charles, où elle résidait. La pédagogie a été une pierre angulaire de son parcours.

«À la Maison Saint-Gabriel, elle a continué ce rôle d’éducation, de vulgarisation et de partage de connaissances», souligne le président du conseil d’administration de l’établissement, Pierre Rodrigue, qui a développé une amitié avec elle au cours des 12 dernières années.

La force de caractère de Sr Juneau en aura marqué plus d’un, dont M. Rodrigue. «Ce n’est pas quelqu’un qui se battait pour son idée uniquement parce que c’était la sienne, ou qui était boquée. Mais à partir du moment que c’était la bonne chose à faire, il y avait qu’une seule manière de voir, c’était celle-là», mentionne-t-il.

«Elle était de son temps. C’était une femme très, très moderne, très féministe, très revendicatrice. J’ai perdu ma directrice générale, mais surtout une amie.» Pierre Rodrigue, président du CA de la Maison Saint-Gabriel

La gestionnaire était toutefois loin de s’enfermer dans un dogme, précise M. Rodrigue. «C’était un esprit fondamentalement libre qui souhaitait que les gens autour d’elle soient libres aussi. C’était une religieuse qui n’imposait pas la prière ou la piété. La foi des gens, c’était quelque chose de personnel pour elle», dit-il

Visionnaire

Sur les réseaux sociaux, ils ont été plusieurs à rendre hommage à Sr Juneau, dont des élus montréalais. «Femme visionnaire, passionnée et déterminée, l’une de ses forces aura été de savoir tisser des liens solides avec tous les acteurs autour de ses ambitieux projets pour en assurer le succès», a écrit le maire du Sud-Ouest, Benoit Dorais.

Il a rappelé certaines des initiatives que la religieuse a mises de l’avant, comme la «Run de pain» dans les rues de Pointe-Saint-Charles.

«Elle aura marqué le monde muséal par son approche unique et sa détermination à faire connaître la contribution historique des femmes au développement de la métropole», a fait valoir la mairesse de Montréal, Valérie Plante.

«Une détermination qui pouvait déplacer des montagnes et une imagination qui pouvait créer de magnifiques projets», a pour sa part commenté le maire de Verdun, Jean-François Parenteau.

Les détails entourant les funérailles de sœur Madeleine Juneau seront communiqués par la Congrégation de Notre-Dame.

Distinctions

  • Médaille du jubilé de diamant de la Reine Elizabeth II (2012)
  • Prix Gérard-Morriset pour sa contribution au patrimoine (2013)
  • Chevalière de l’Ordre national du Québec (2017)
  • Croix pour service méritoire (2017)
  • Officière de l’Ordre de Montréal (2019)

Articles similaires

10:31 13 juillet 2019 | mise à jour le: 13 juillet 2019 à 10:31 temps de lecture: 4 minutes
Un trésor de musée