Art de vivre

Rendez-vous au marché de fleurs

Rendez-vous au marché de fleurs
Photo: depositphotosL'événement printanier par excellence!

Fort de son succès de l’an dernier, le marché de fleurs d’Hochelaga arrive à la Place Simon-Valois les 18, 19 et 20 mai prochains pour une deuxième édition.

Cet événement printanier est en fait un immense marché de fleurs éphémères qui fait rêver les amoureux de beauté et de parfums évocateurs. C’est là l’occasion parfaite de faire le plein de semences, de bouquets, de conseils des professionnels de la pépinière Frank Fleuriste, et de photos pour vos réseaux sociaux. C’est aussi l’endroit idéal pour se requinquer le moral!

Les fleurs du bien
Un environnement enchanteur, fleurant bon le printemps et annonçant la belle saison, ne peut que nous revigorer. On le sait, les fleurs sont utilisées en aromathérapie et en phytothérapie pour leurs propriétés curatives, mais elles ont aussi le pouvoir d’influencer positivement notre bien-être global. La lavande réduit le stress, la camomille favorise le sommeil, l’eau de rose hydrate la peau et la cicatrise… les vertus des fleurs et des plantes sont infinies. Mais elles sont aussi synonymes de ravissement et d’enchantement.

Bonheurs d’occasion et de saison
Les fleurs permettent d’entrer en relation avec les autres, de faire plaisir, de réconforter. N’offrons-nous pas des fleurs lors d’une fête ou d’un événement spécial, ou encore pour remercier quelqu’un? «L’occasion de l’année où on vend le plus de bouquets de fleurs est définitivement celle de la Fête de mères», précise Stéphanie Lefebvre – fleuriste et propriétaire de la Blandinerie, logée au Marché Maisonneuve.

«Après l’hiver difficile qu’on vient de vivre, les gens ont soif de couleurs, d’odeurs, de verdure, de nature. Actuellement, la fleur vedette est la tulipe; l’engouement pour ce symbole de renouveau ne se dément pas, année après année. De plus, la tulipe représente un excellent rapport qualité/prix et peut se faire belle durant deux semaines si on l’entretient bien.»

Comme plusieurs autres commerçants, Mme Lefebvre tient à s’approvisionner de manière la plus locale possible. Ses tulipes proviennent de l’Ontario ou de l’Île-du-Prince-Edouard.

«Comme pour l’alimentation, les clients veulent consommer local et équitable autant que possible. Mes fleurs voyagent en camion, et non en avion!» – Stéphanie Lefebvre

Les autres vedettes locales printanières sont les pivoines (un peu plus coûteuses) et le lilas (malgré sa courte durée de vie) que la clientèle adore pour son parfum unique et délicat.

Bouquet de tendances
Comme dans tous les domaines, il existe en fleuristerie des tendances qui évoluent au gré des saisons. En parcourant Pinterest, vous verrez beaucoup de bouquets minimalistes et de monobouquets. Le look «fleurs des champs» est aussi très présent dans les mariages, les décors et les événements.

Stéphanie Lefebvre en voit de toutes les couleurs, mais avoue avoir un penchant pour les bouquets plus naturels, même si elle offre à ses clients des arrangements plus audacieux. «Cette année, nous remarquons une recrudescence de variétés de fleurs, comme l’oeillet, teintées artificiellement. Cela va du turquoise pimpant au oranger brûlant en passant par le mauve fluo. J’ai même eu une variété de type barbe à papa!» Elle a toutefois remarqué que sa clientèle favorise davantage les teintes à l’apparence plus naturelle, tels le beige et l’aubergine.

Mais comme il y en a pour tous les goûts, et que les goûts sont dans la nature, vous verrez sans aucun doute ce type de fleurs et bien d’autres au Marché de fleurs d’Hochelaga.

Bonne récolte!

À ne pas manquer
Il y aura une envolée de papillons le samedi 18 mai à 13 heures. Une belle activité gratuite à faire en amoureux ou en famille.

Le marché de fleurs d’Hochelaga se déroule à la Place Simon-Valois, à Montréal, du 18 au 20 mai 2019