Vivre

Cinq trucs contre la rosacée

Cinq trucs contre la rosacée
Photo: Getty Images/iStockphotoLe thé et le café peuvent déclencher des poussées de rosacée. Il en va de même pour le stress.

Selon l’Association canadienne de dermatologie, plus de trois millions de personnes au pays souffrent de rosacée, une maladie inflammatoire de la peau qui affecte principalement le visage. Le dermatologue Robert Saint-Jacques de la clinique ZenDerm nous donne quelques conseils pour la prévenir et la traiter.

1. Éviter les grands écarts de température

«Lorsqu’on passe rapidement d’un environnement froid à un environnement chaud, ou vice-versa, les vaisseaux sanguins doivent se contracter ou se dilater brusquement. À la longue, cela peut créer des dommages», explique le Dr Robert Saint-Jacques. Il est donc préférable d’éviter les bains très chauds et les saunas. Il est aussi recommandé de se couvrir autant que possible les joues et le nez avec un foulard ou un cache-cou avant de sortir à l’extérieur durant l’hiver.

2. Protéger sa peau

En plus de provoquer un vieillissement prématuré des tissus cutanés, l’exposition aux rayons ultraviolets amplifie les symptômes de la rosacée. «Les personnes qui en sont atteintes doivent donc se protéger, que ce soit au moyen de vêtements ou d’écran solaire», indique le Dr Robert Saint-Jacques. L’Association canadienne de dermatologie recommande également d’éviter le soleil entre 11h et 15h, au moment où il est à son plus fort.

3. Essayer les soins anti-rougeurs

Parmi les produits disponibles en vente libre à la pharmacie, on retrouve de nombreux soins anti-rougeurs. Des marques telles que LaRoche-Posay, Uriage, Avène et Bioderma, pour ne nommer que celles-ci, proposent toutes des traitements dont le prix avoisinent les 30$. «C’est très abordable et dans bien des cas, cela donne de bons résultats. Avant de se tourner vers les médicaments ou les traitements plus dispendieux, comme le laser, on peut donc commencer par là», propose le dermatologue.

4. Adopter de bonnes habitudes de vie

On croit souvent, à tort, qu’une consommation excessive d’alcool peut entraîner l’apparition de la rosacée. «Cela dit, chez les personnes qui souffrent déjà de cette affection, l’alcool peut en aggraver les symptômes», affirme le Dr Robert Saint-Jacques. Le thé et le café peuvent eux aussi déclencher des poussées de rosacée. Il en va de même pour le stress. Voilà pourquoi on suggère d’avoir une alimentation équilibrée, de dormir suffisamment et de pratiquer des exercices de relaxation.

5. Gare à vos yeux!

C’est un fait méconnu, mais on estime que 50 % des gens qui souffrent de rosacée développeront également un jour une rosacée oculaire. Celle-ci se caractérise notamment par une sécheresse des yeux, des rougeurs, des démangeaisons et une inflammation de la paupière. Elle peut même provoquer des troubles de la vision. «Lorsque de tels symptômes apparaissent, la plupart des gens auront le réflexe de consulter un optométriste ou un ophtalmologiste, mais ils devraient plutôt appeler leur dermatologue», note le dermatologue.

2 produits

La marque Bioderma vient de lancer deux produits destinés spécifiquement aux peaux sujettes à la rosacée dans sa gamme Sensibio : une eau micellaire et un soin anti-rougeurs perfecteur de peau.

Articles similaires